TriForceintro.JPG

Nintendo propose une aventure unique sur sa console 3DS avec The Legend of Zelda: Tri Force Heroes. C’est en équipe de trois que nous partons explorer des donjons aux casse-têtes assez relevés, je dois dire. Le tout, dans le but d’aider une princesse à se défaire d’un fâcheux sortilège.

En résumé 

ZeldaTriForceCover.jpgLa princesse Frou-Frou du royaume Hytopia est une fanatique de la mode. Elle cherche à se parer de ses plus beaux atours. Jalouse, la vilaine sorcière Lady Maud lui lance un sort. La princesse se voit dénudée, vêtue d’un sous-vêtement aussi laid qu’impossible à se défaire. Le Roi Frisotti en appelle à de valeureux Héros pour aider sa fille à se libérer de son malheur. Engagé par le Roi, Link part vers les grottes où habite la sorcière afin de la battre et libérer la princesse de son sortilège. 

The Legend of Zelda: Tri Force Heroes est développé et publié par Nintendo. 

Date de parution: 23 octobre 2015 

Plateforme: Nintendo 3DS 

Style: Action/Aventure 

Classement ESRB: E (Pour Tous) 

Langue d’exploitation: Jeu disponible en français 

C’est un Link aux allures enfantines que nous incarnons, à l’image de celui que nous avons vu dans TLOZ: A Link Between Worlds. Mais détrompez-vous, ce jeu n’est pas une simple balade au parc.

Des casse-têtes pas piqués des vers

TriForce3.JPGLes donjons requièrent le talent des trois personnages. Chacun prend possession d’une arme en arrivant qui les suivra dans les quatre étapes que constituent chaque niveau. Ces armes vont de l’arc au boomerang, au grappin ou à la baguette magique. Les quatre étapes sont de difficulté croissante, le premier donnant un aperçu de ce qu’offre le donjon comme jouabilité, terminant souvent avec un gardien au quatrième tableau. 

La nouveauté apportée dans Tri Force Heroes est le Totem. Les personnages peuvent grimper l’un sur l’autre pour activer des mécanismes ou atteindre des ennemis en hauteur. On peut aussi lancer un héros en le prenant dans nos bras. Ceci permet d’atteindre une plateforme éloignée car Link ne peut pas sauter. 
 

Les casse-têtes du jeu sont aussi amusants qu’ingénieux. La première fois que j’arrive dans un donjon, je dois réfléchir à trouver la façon de le compléter et d’arriver au Triforce. Une fois réussi, on se trouve bon! Ce sera facile d’y retourner car on sait parfaitement comment faire pour avancer. Chaque étape peut alors se compléter en quelques minutes même si au premier passage, ça m’a déjà pris près d’une demi-heure pour quelques-uns d’entre eux! 

Des costumes peuvent nous aider à les rendre plus efficaces. Le premier que j’ai acheté est celui permettant de tripler les flèches lancées à l’arc. La visée ne se fait que directement devant nous, ce qui la rend parfois approximative surtout quand on doit se sauver des ennemis. Lancer des flèches dans trois directions en même temps aide énormément! Les costumes sont fabriqués au village par la couturière qui, en passant, s’avère être la sœur de la sorcière. C’est en lui rapportant des matériaux trouvés dans les donjons qu’elle confectionne nos habits spéciaux. 

Le transfert des âmes

En mode solo, le titre permet de partir avec deux mannequins qui deviennent nos compagnons. En passant d’un personnage à l’autre en cliquant sur l’écran tactile de la 3DS, on peut donc jouer avec trois héros même en étant seul. 

Bien qu‘ils soient tous réalisables en solo, j‘ai trouvé que certains tableaux étaient plus complexes à faire toute seule. Comme celui dans le monde des Rivières, alors que la porte libérant le Triforce est obstruée d’un énorme mur de pierre. Pour le faire éclater, je dois lancer une bombe. La façon d’y arriver est de transporter une bombe à travers un cours d’eau jusqu’au mur. Alors qu’un personnage transporte la bombe, un second fait un chemin en lançant des jets d’eau sur lesquels on marche vers la porte. En solo, c’est d’autant plus difficile qu’on ne contrôle qu’un héros à la fois. La durée des jets et de la bombe étant limitéesil m’arrivait deux choses: soit que la bombe m’éclatait au visage, soit que je tombais dans la rivière. Mais oui, j’ai fini par réussir. Quelle joie! 

TriForce2.JPGLe pouvoir des Trois

The Legend of Zelda: Tri Force Heroes est développé pour être joué en trio facilitant grandement la tâche pour traverser les donjons. Plus on progresse et plus l’avantage d’avoir des coéquipiers est pratique. Pour des tableaux comme celui-ci, il est beaucoup plus agréable de se lancer dans une partie en multijoueur avec deux autres personnes. Les cœurs sont partagés entre tous mais étant donné qu’on travaille en collaboration, c’est logique. Par ailleurs, les mannequins du mode solo sont insensibles aux dégâts quand ils ne sont pas utilisés. 

Un outil de communication efficace 

Avec des amis en multijoueur local ou en ligne via internet, le moyen de communication entre les coéquipiers se fait sur l’écran tactile de la 3DS. Des icônes cliquables sont affichées et de cette manièreon peut demander aux deux autres joueurs de nous suivre, de grimper sur nous en totem ou encore de se placer pour attaquer un ennemi. En général, les gens sont cordiaux et les pompons se font aller joyeusement. Il m’est arrivé une fois de me faire prendre et jeter dans un ravin juste après que j’aie fait échouer l’équipe devant un boss. Je pense que cette personne était un peu fâchée… Désolée pour eux mais moi, ça me fait rire.

En ligne, j’ai expérimenté une fois où la connexion cochait mais sinon, c’est rapide et jusqu’à maintenant, les joueurs sont au rendez-vous. Ce que j’ai aimé est de refaire des tableaux en multijoueur avec des défis spéciaux comme ce gardien qu’on est allé vaincre dans le noir. 

La quête pour retrouver Lady Maud et libérer la princesse Frou-Frou de son mauvais sort est une prémisse intéressante pour nous amener à parcourir les huit contrées contenues dans le jeu mais au final, The Legend of Zelda: Tri Force Heroes est amusant à jouer en équipe avec des amis. L’histoire est alors reléguée au second plan. Ce titre est une aventure annexe à la trame principale des jeux The Legend of Zelda donc nul besoin de connaître toute l’histoire de Link pour s’y aventurer.

Les Plus: 

TriForceNoir.jpeg+ L’ingéniosité des tableaux proposés 

+ Le travail collaboratif des héros 

+ Excellente intégration de l‘outil de communication en multijoueur 

Les Moins: 

Pas de réel intérêt à les refaire en solo sauf pour aller chercher des matériaux manquants 

Manque de précision dans la visée 

Verdict 

  • Jouabilité : 3/5 
  • Visuel : 4/5
  • Audio : 4/5
  • Durée de vie potentielle : 3/5

Note Globale : 3,5/5

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here