À sa sortie, j’avais eu la chance de faire la critique de Destiny. Même si j’avais apprécié les mécaniques vraiment solides, sa répétition et son histoire confuse m’avaient avec le temps un peu refroidi. C’était un bon jeu qui semblait ne jamais complètement trouver sa cible. Les choses se sont un peu améliorées avec les extensions sans pour autant régler tous les problèmes. Trois ans plus tard, Bungie nous offre une suite, Destiny 2. Disons que j’étais curieux de remettre les pieds dans cet univers pour voir les améliorations qu’on nous a promises.

 

Nouvelle chance pour une bonne impression?

  • Éditeur : Activision
  • Développeur : Bungie
  • Date de parution : 6 septembre 2017
  • Style : Jeu de tir à la première personne en ligne
  • Plateforme : Xbox One, PlayStation 4, PC 
  • Mode de jeux disponibles : En ligne
  • Classement ESRB : T — Adolescent
  • Langue d’exploitation : Anglais et français

Première question importante à répondre, non vous n’avez pas besoin d’avoir joué à Destiny pour apprécier Destiny 2. En fait, j’irais même dire que même si la trame narrative est bien meilleure qu’elle l’était auparavant, on ne gagnera pas d’oscar avec le récit. Le Voyageur (Traveller) est une entité venue de l’espace pour protéger les humains contre les forces extra-terrestres qui veulent la piller. Pour parvenir à ses fins, elle a donné une partie de son essence à certains combattants qui s’appellent les Gardiens. Grande surprise, vous jouez un Gardien.

Ceux qui ont joué au précédent reconnaitront les différentes factions dans le jeu comme les Taken, les Vex et les Cabal. Ces derniers se sont regroupés sous la bannière de Dominus Ghaul pour former la Legion Rouge. Son but ultime est de capturer le Voyageur et utiliser sa puissance pour lui-même. Comme je disais, assez typique. Si vous jouez à ce jeu en espérant une narrative puissante, regardez ailleurs.Destiny 2

Par contre, je dois dire que c’est quand même beaucoup plus intéressant de voir les personnages principaux échanger entre eux (Nathan Fillion qui prête sa voix à Cayne en anglais, est particulièrement drôle) donne plus de vie à l’univers. On a même droit à quelques séquences nous donnant une idée de ce qui se passe chez nos adversaires. Disons que c’est beaucoup plus que ce qu’on avait auparavant.

Visuellement impressionnant

Aucun doute ici, le jeu utilise bien la puissance des consoles. Le premier Destiny était tout de même assez beau mais ses environnements avaient tendance à être gris et un peu ennuyants. Avec les extensions qui n’était pas disponibles sur l’ancienne génération de console (PS3 et Xbox 360), les concepteurs avaient réussi à faire un pas en avant. Ici, c’est carrément une enjambée au complet qu’on a faite.Destiny 2

Que ce soit la Terre, Titan ou les autres planètes que je vais vous laisser découvrir, on se sent dépaysé et ébahi par tant de beauté. J’aurais aimé un peu de faune pour vendre encore mieux l’immersion mais c’est tout de même une belle réussite. Les chanceux qui possèdent une PS4 Pro auront aussi le droit à une version grandement améliorée visuellement avec des meilleures textures et plus de détails.

Peu importe la version que vous jouez, on est à un solide 30 images par secondes sans trop de baisses de la fréquence visuelle. J’ai eu droit à quelques soucis de connexion dans les premiers jours mais Bungie est rapide à déployer des rustines (patches) pour régler le tout. Depuis les 3-4 derniers jours, je n’ai eu aucun problème.

La musique est encore présente et grandiose dans le jeu. Les moments d’actions sont ponctués d’une musique qui vous injectera une dose d’adrénaline tout à fait bienvenue.

Une jouabilité toujours aussi solide pour Destiny 2

Remettre les pieds dans un univers qu’on apprécie après près d’un an est une expérience enivrante. Dès les premières minutes de jeu, on est plongé dans des événements tragiques qui vous mettent (ou vous remettent) tout de suite dans le bain. Première constatation, les contrôles parfaits de Destiny sont toujours présents. On ne touche pas à un élément gagnant. Les armes sont satisfaisantes à manipuler et on sent leur force. Mon pistolet Sunshot est un excellent exemple !

Destiny 2Le rythme est rapide sans être frénétique pour autant. Même lorsque vous vous battez contre une bonne dizaine d’adversaires en même temps, les contrôles répondront toujours avec aise et précision. C’est une des raisons pourquoi j’avais tant aimé le premier.

Dans les premières mauvaises nouvelles, on retrouve le fameux cliché de perdre tous nos pouvoirs dès le début du jeu. On comprend que c’est fait de manière à ce que les joueurs soient tous sur un pied d’égalité en partant mais c’est quand même un peu frustrant de perdre tout l’équipement que j’avais passé des heures à accumuler. Seul petit baume sur les plaies, le magnifique montage visuel de vos accomplissements dans le premier jeu qui inclut le ou les noms de vos coéquipiers au moment où vous l’avez fait.

Exit aussi le niveau de lumière qui a été remplacé par pouvoir. Plus votre équipement est puissant, plus vous êtes puissant. C’est simple et un peu moins cryptique que le niveau précédent. Pour bien commencer, je suggère de faire la compagne pour un petit bout de temps et de faire quelques patrouilles ainsi que des événements publics. Vous aurez alors de meilleures armes et des engrammes de plus en plus puissants.

Ces derniers sont des objets qui, lorsque décryptés, vous donneront une arme ou une pièce d’armure. C’est là que se trouve toute la puissance de Destiny 2. C’était aussi le gros problème du premier. On peinait à en trouver au début et ça amputait grandement notre progression. Oh joie, ce n’est plus du tout le cas. Après une vingtaine d’heures de jeu, je baigne dans les engrammes.

 

Un monde à découvrir

Destiny 2

Après la mission d’introduction, vous avez êtes amené à la ferme sur la terre qui agit comme le centre où vous pouvez acheter de nouvelles armes ou pièces d’armure, trouver des défis à faire, recevoir votre courrier et ainsi de suite. Vous opterez pour une destination pour faire des missions comme la Zone Morte Européenne. Dans celle-ci, vous pourrez vous promener comme bon vous semble en tout liberté pour y trouver des missions de la campagne, des patrouilles, des événements publics, combattre des ennemis ou simplement pour admirer le paysage. Rien de révolutionnaire puisque vous pouviez tout déjà faire ça auparavant mais le tout semble beaucoup plus peaufiné que le premier opus.

Quant à moi, le plus gros problème est le manque presque total de vie humaine. À part quelques personnages non joueurs essentiels, vous n’arrivez jamais en contact avec d’autres humains à part les autres joueurs. Vous faites votre petite affaire et vous participez avec les autres joueurs lors d’événements publics. C’est quand même un peu étrange tout ça.

Il existe aussi une autre façon d’avoir des engrammes pour augmenter votre personnage : le crucible. Ce mode de jeu joueur contre joueur est impitoyable. Rassurez-vous tout de suite, le niveau de pouvoir est le même pour tous dans ce monde. En fait, le gros problème est que vous choisissez parmi vos propres armes pour vous battre. Si vous voulez être capable de tenir votre bout, vous devrez être bien équipé.

Destiny 2

Heureusement ce monde n’est pas disponible avant un bon bout de temps question de vous permettre d’avoir un bon équipement. Malgré tout ça, je me fais régulièrement lessiver. Ce n’est que vers la quinzième partie que j’ai finalement pu voir les tactiques à utiliser ainsi que de découvrir quelles armes sont avantageuses et quelles armes vous devrez laisser de côté. Donc, c’est très dur mais très satisfaisant de gagner contre vos adversaires.

 

Verdict

Alors, quoi penser de Destiny 2 ? Allons-y avec la simplicité en premier : rien dans ce jeu ne réussira à convaincre les gens qui ont détesté Destiny 1 d’y jouer. Les amateurs du premier jeu par contre, y trouveront un jeu beaucoup plus intéressant, peaufiné et toujours aussi amusant. Certes, le fait de tout recommencer sera une pilule un peu plus dure à avaler pour certains mais n’est-ce pas un sage qui a dit que le plaisir n’était pas la destination mais bien dans le voyage ?

 

Ce que j’ai aimé

  • Visuellement impeccable particulièrement sur PS4 Pro
  • Des contrôles solides
  • Progression plus facile que dans le premier
  • Histoire plus intéressante mais…

Ce que j’ai moins aimé

  • L’histoire demeure assez clichée
  • Recommencer à zéro la progression de son personnage

 

Évaluation globale

  • Expérience de jeu : 5/5 
  • Graphisme : 5/5
  • Son : 4/5
  • Durée d’intérêt/Rejouabilité : 4/5
  • Note globale : 4,5/5

 

PARTAGER SUR
Christian Jarry
Joueur sur PC depuis 1984, j'ai acheté ma première console en 1999: la Dreamcast. Plusieurs autres consoles suivront par la suite mais je demeure toujours attaché au jeux PC. Dans mes autres temps libres, j'aime également m'entretenir sur la techno, la musique et la photographie.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here