Mario StrikersLa série Mario Strikers est de retour sur Nintendo Switch avec Mario Strikers : Battle League. À l’image des jeux de sport un peu loufoques de Nintendo, ce titre utilise des objets et l’activation de pouvoirs spéciaux. Jusqu’à huit joueurs peuvent s’amuser localement et en ligne sur l’un des cinq terrains disponibles.

Quinze ans ont passé depuis la sortie de Mario Strikers Charged sur Wii. C’est donc ma première incursion dans le monde de Mario Strikers. Voici mes impressions de Mario Strikers : Battle League.

Mario StrikersMario Strikers : Battle League en détails

Plateforme : Nintendo Switch
Développeur : Next Level Games
Éditeur : Nintendo
Style : Sport
Modes de jeu disponible : solo / multijoueur local et en ligne
Classement ESRB : E10+ (Pour Tous, 10 ans et plus)

Apprendre les bases

D’entrée de jeu, Mario Strikers : Battle League nous lance dans une série de leçons pour apprendre les bases du jeu. Pour ceux qui sont familiers avec la série, j’imagine qu’ils pourront passer rapidement. Cependant, ces étapes permettent de se faire la main sur toutes les actions du jeu. Passer le ballon aux coéquipiers et lancer au filet est une chose. Or, réussir à faire trébucher l’adversaire et lui subtiliser le ballon sont des mouvements primordiaux pour garder l’avantage sur le terrain.

Une fois ces étapes bien assimilées, on se lance dans une partie rapide ou encore à la conquête des Coupes disponibles en mode local. Ceci est en quelque sorte le mode campagne de Mario Strikers : Battle League, et un bon entraînement avant de se mesurer aux autres joueurs en ligne. Présenté sous forme de tournoi éliminatoire, il faudra accumuler les victoires pour se rendre au match décisif et remporter la joute. Selon l’équipe devant nous, il ne sera pas si simple de réussir à tout coup si on débute dans ce style. La maîtrise des différentes actions du jeu sera garante de notre succès.

Mario Strikers

Une présentation réussie

Visuellement, Mario Strikers : Battle League se présente de manière impeccable. L’animation d’introduction est dynamique et nous fait voir un aperçu des dix personnages jouables. Chacun a son style de jeu qui lui est propre. Alors que Mario et Luigi sont les plus équilibrés, les autres auront un avantage en force, en vitesse ou tout autre élément technique.

Les pièces d’équipement à déverrouiller permettront d’ajuster leurs caractéristiques. Une balance se fait, car ajouter de la force à un héros pourrait en même temps baisser sa vitesse par exemple. Ceci permet de ne pas avoir de personnage complètement trop fort. En jouant avec d’autres joueurs, les matchs seront alors plus justes.

Mario Strikers

Utiliser les objets à notre avantage

Durant la partie, des blocs « ? » apparaissent périodiquement, accordant des items spéciaux aux équipes. On parle de champignon, peau de banane ou autre carapace. Nous pourront les lancer judicieusement pour freiner l’adversaire. Dans un match, il en tombe souvent. Alors qu’on ne peut en accumuler que deux à la fois, je profite de l’occasion pour les lancer assez fréquemment pour déstabiliser l’équipe adverse. Les chances sont bonnes pour qu’une nouvelle boîte arrive bientôt.

Enfin, les hyper frappes (soit les coups spéciaux déclenchés lorsqu’on tire au filet après avoir acquis l’orbe spéciale) sont aussi efficaces que spectaculaires. Un but réussi accorde deux points, en plus de l’animation unique à chaque personnage qui rend le tout des plus accrocheurs.

Mario Strikers

Conçu pour s’amuser à plusieurs

Mario Strikers : Battle League est tout désigné pour s’amuser entre amis. Le jeu rassemble jusqu’à huit joueurs, soit quatre joueurs dans chaque équipe. Ils peuvent s’affronter les uns contre les autres sur une console Nintendo Switch ou en multijoueur en ligne. En plus des matchs individuels, le jeu en ligne permet à vingt joueurs de rejoindre un club. Cette option est concentrée sur la compétition. D’ailleurs, le premier tournoi organisé et prévu dans quelques jours. Or, avec seulement huit personnes qui peuvent jouer en même temps, je me demande pourquoi la limite est à vingt. Est-ce pour avoir une banque d’amis afin de s’assurer qu’il y en ait assez à l’heure du match ?

Pour ma part, j’ai fait quelques partie rapides contre d’autres joueurs en ligne pour les fins du test. Je n’ai eu aucune attente, ce qui me conforte sur la popularité actuelle de Mario Striker : Battle League. Cependant, j’ai eu quelques soubresauts lors du match. La qualité du signal internet semblait être en cause. Ça ne m’a pas causé de soucis majeur, mais c’est toujours étonnant quand ça arrive. Je pense que jouer à plusieurs à la maison sera bien amusant. Avec un maximum de huit personnes sur le terrain, ce sera chaotique !

Mario Strikers

Mario Strikers: Battle League est amusant et réussi

Lorsqu’on maîtrise bien ses contrôles, Mario Strikers : Battle League est un jeu de sport amusant. Les parties sont rapides et dynamiques. Avec huit joueurs sur le terrain (en plus des gardiens), c’est assez pour qu’on puisse bien suivre nos personnages sans s’y perdre.

J’avoue avoir besoin d’entraînement pour me mesurer aux meilleurs de la ligne, mais j’arrive quand même à m’amuser et faire de bonnes passes. À chaque occasion, je tente l’hyper frappe car, tant qu’à être encore débutante dans Mario Strikers, autant maximiser mes chances de doubler les points !

+ Présentation impeccable
+ Contrôles précis
+ Entraînement bien expliqué
+ Aucune attente en ligne au moment du test
+ Un niveau de difficulté qui plaira aux fans de compétition

– Manque de personnages jouables à mon goût
– En ligne, j’ai expérimenté des soubresauts dus à la qualité du signal internet

ÉVALUATION GLOBALE DE MARIO STRIKERS : BATTLE LEAGUE

Expérience de jeu : 4/5
Graphisme: 5/5
Son : 5/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 3,5/5

Note globale : 4,25/5 (85 %)

Procurez-vous Mario Strikers : Battle League pour Nintendo Switch

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à Nintendo su Canada pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur Nintendo Switch.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here