Suivant la vague des œuvres revisitées, le jeu d’aventure Shadow of the Colossus était attendu. Sans y avoir joué dans sa version d’origine sur PlayStation 2, je sais que c’est un titre phare qui a marqué les joueurs. Ayant la possibilité d’y apporter un regard frais, voyons voir comment il se tient dans sa refonte sur PlayStation 4.

Shadow of the Colossus pochetteShadow of the Colossus est développé par Bluepoint Games / JAPAN Studio et publié chez Sony Computer Entertainment

Date de parution : 6 février 2018
Style : Aventure
Plateformes : PlayStation 4
Mode de jeu disponible : solo
Classement ESRB : T (Adolescents, 13 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

Une histoire intimiste et fantastique

Le jeu débute avec l’arrivée d’un jeune garçon dans un temple ancien. C’est une très longue distance que Wander a fait avec son cheval pour se rendre à destination. Sur l’autel, il y dépose le corps inerte d’une jeune fille. Il veut sauver l’âme de sa compagne et demande l’aide des forces divines. Pour ce faire, Wander devra battre les seize colosses peuplant cette région fantastique et isolée. Malgré ce qui pourra lui en coûter, il s’engage à affronter ces monstres représentés par les statues du temple.

On dirait une légende que l’on suit dans Shadow of the Colossus. Chaque nouvelle étape est révélée par un esprit divin qui parle à Wander, et c’est guidé par la lueur que fait sa lame avec le soleil qu’on arrive au colosse. Ce n’est qu’armé d’un arc et d’une épée que notre héros devra rassembler tout son courage pour venir à bout de ces bêtes gigantesques.

Une mécanique simple représentant tout de même un beau défi

Les colosses sont d’énormes bêtes de pierre et de fourrure qui prennent vie à notre approche. Ceux-ci se retrouvent dans le désert, la forêt, au fond d’une caverne souterraine, un lac ou même du haut des airs. C’est en s’y accrochant qu’on arrive à grimper, puis à trouver leur point faible. Bien qu’ils se débattent sans relâche, la Lame Antique tenue par Wander va percer la chair qui fera finalement tomber chaque colosse.

Shadow of the Colossus image 4On nous envoie sur le terrain sans trop d’indication mais une fois sur place, on peut recevoir un indice sur la manière de procéder. J’ai bien apprécié cette option étant donné que j’en suis à ma première incursion dans Shadow of the Colossus. Une fois qu’on connaît la mécanique, le jeu semblera plus facile mais la découverte initiale des bêtes est fascinante. J’ai toujours pris le temps de m’arrêter quelques secondes pour les observer. Ceci permet également de réfléchir à la manière de les aborder. Certains demandent d’être déstabilisés alors que pour d’autre, il faut capter leur attention pour les attirer.

Shadow of the Colossus image 5Malgré la tâche qui demeure la même d’un gardien à l’autre, notre approche change à chaque fois. En plus de se comporter différemment, il se retrouvent dans des lieux uniques qui doivent être pris en considération dans notre plan de match. Dans l’eau, celui qui ressemble à une anguille envoie des charges électriques. Ailleurs, c’est dans une arène qu’un lézard souffle une vapeur toxique qui nous fait perdre énormément de vie si on demeure sous son emprise. En plus des attaques, il faut savoir jongler avec l’environnement et parer les coups. À l’occasion, il ne faut pas hésiter à se retirer quelques secondes pour souffler et reprendre un peu de santé. De par la taille de nos ennemis, les vaincre est vraiment satisfaisant.

Un rendu optimisé pour les joueurs sur PlayStation 4 Pro

Sorti en 2005 pour la PlayStation 2 par le studio Team Ico, l’édition actuelle de Shadow of the Colossus est une refonte complète du jeu pour la PlayStation 4. En regardant des vidéos comparatives, la différence visuelle est naturellement énorme mais pour quelqu’un qui n’y a pas joué dans sa version originale, le graphisme est impressionnant même sur ma console PS4 standard.

Shadow of the Colossus image 1Pour ceux qui ont la chance d’y jouer avec la PlayStation 4 Pro, les développeurs ont travaillé cette refonte de deux manières. Le mode Cinématique se concentre sur le rendu ultra 4K HD de la console afin que vous ayez la meilleure qualité d’image possible. Si vous n’avez pas de téléviseur 4K, vous serez assuré d’avoir une définition native de 1080p produite à partir d’une cible de rendu de 1440p. Quant à lui, le mode Performance s’assure que les mouvements soient d’une fluidité hors pair. Ce mode vise une fréquence d’image à 60 image par seconde.

La PlayStation 4 permet l’activation du mode photo qui consiste à geler l’image et placer la caméra à notre guise. Notre héros prend la pose et hop ! On prend un cliché. Plusieurs jeux en tirent avantage et c’est une fonctionnalité que j’aime bien pour partager mes impressions d’un jeu sur les réseaux sociaux.

Un titre à découvrir

Avec cette refonte de Shadow of the Colossus, Bluepoint Games s’est attelé à la tâche de belle façon. Ils nous font revisiter un univers captivant avec une exécution irréprochable. Le héros et sa monture sont de parfaits compagnons alors qu’on parcourt de vastes étendues de terrain. La seule chose qui me désole est qu’il n’y ait pas plus d’exploration à faire entre les missions. En cherchant mon chemin, j’ai croisé des lieux de prière et récolté des pièces dorées mais ils ne réussissent pas à me distraire de la trame principale.

Malgré tout, c’est un jeu qu’il est essentiel de visiter au moins une fois, ne serait-ce que pour constater l’inspiration qu’il a su apporter envers une panoplie de jeux actuels.

+ Une refonte complète du jeu de PlayStation 2
+ Des colosses variés et amusants à vaincre
+ Superbe graphisme et une trame sonore enivrante
+ Le jeu offre un beau dépaysement

– Ne pas pouvoir marcher pour me replacer quand mon arc est brandi
– On doit parfois faire de longues distances avant d’atteindre l’antre d’un colosse.

ÉVALUATION GLOBALE

Expérience de jeu : 4/5
Graphisme : 5/5
Son : 5/5
Durée d’intérêt/Rejouabilité : 4/5

Note globale : 4,5/5 (95 %)

Procurez-vous Shadow of the Colossus sur le site de Best Buy

Merci à PlayStation Canada pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur PlayStation 4 en édition standard.

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here