Sorti en 1997 sur PlayStation, Final Fantasy VII est considérée comme l’un des meilleurs jeux de sa génération et comme l’un des meilleurs de la série Final Fantasy. Au E3 2015, les fans du jeu ont été nombreux a sauté de joie quand Square Enix a annoncé Final Fantasy VII Remake, un remake de l’opus original. Après plus de cinq ans de développement, le titre est finalement disponible, mais est-ce que la longue attente en valait la peine?

Détails de Final Fantasy VII Remake

Plateforme : PlayStation 4
Testé sur : PlayStatio4 4 Pro
Développeur : Square Enix
Éditeur : Square Enix
Genre : Jeu de rôle
Mode de jeu disponible : Solo
Classement ERSB : T-Adolescents
Langues d’exploitation : Anglais et français (texte et voix)

Le retour de Cloud

Fantasy VII Remake vous met dans la peau de Cloud Strife. Cet ancien soldat est devenu mercenaire pour le compte d’AVALANCHE, une organisation clandestine opposée à la Shinra. Cette entreprise est à la tête de Midgar, une mégalopole construite au-dessus de bidonvilles peuplés de milliers de gens vivant dans la pauvreté.

Avec vos collègues d’AVALANCHE, vous devrez détruire les générateurs qui pompent l’énergie vitale de la planète. On s’en doute, les missions ne se passeront pas toujours comme prévu et vous devrez faire face à plusieurs imprévus. Les imprévus seront aussi monnaie courante entre les missions.

Fantasy VII Remake ne couvre toutefois pas entièrement le scénario du titre original. Le jeu ne se concentre que sur la première partie de Fantasy VII, celle consacrée à Midgar. Pour les autres parties, il faudra attendre la parution des prochains épisodes. Malgré cela, Fantasy VII Remake offre une durée de vie très correcte qui tourne autour des 30 à 40 heures environ.

Se faire prendre par la main

Fantasy VII Remake demeure un jeu assez linéaire, surtout dans les premières heures. Vous devez souvent suivre des couloirs et il n’y a qu’une seule option pour passer du point A au point B. Il y a quelques zones offrant un monde semi-ouvert où vous pourrez compléter des missions secondaires, mais le cœur de ce remake est sa linéarité.

Entre vous et moi, je n’ai pas trouvé que c’était une mauvaise chose. Pourquoi? Tout simplement parce que la mise en scène est soignée. Quand on se promène dans les couloirs, nos personnages ont régulièrement des discussions dans le jeu ou par l’entremise de cinématiques. J’irais presque à dire que Fantasy VII Remake est plus proche d’un jeu narratif qu’un vrai jeu de rôle pur et dur.

C’est vrai. On peut compter sur les doigts d’une main les séquences où vous pouvez choisir la réponse de votre personne. Toutefois, le nombre de cinématiques et de dialogues fait en sorte que l’histoire est toujours mise de l’avant.

Des phases d’action prenantes

Même si l’aspect narratif est très fort, les développeurs n’ont pas oublié de saupoudrer leur titre de scènes de combat. Les combats dans ce remake se déroulent en temps réel, comme c’est de plus en plus la mode dans les jeux de rôle japonais.

En contrôlant Cloud, vous pouvez alterner entre deux types d’attaques et esquiver. Plus vous attaquez votre adversaire et plus votre jauge ATB (divisée en deux parties) se remplit. Une fois qu’une des parties de votre jauge est pleine, vous pouvez mettre le jeu en pause active et utiliser une des habiletés de votre personnage, un sort ou encore un objet (potion de soin, potion de résurrection, etc.). Pour réaliser certaines actions, les deux parties de votre jauge ATB doivent être pleines.

Dans beaucoup de combats, vous êtes accompagné d’au moins un autre personnage. Si vos alliés sont contrôlés par l’IA, il est toujours possible de prendre le contrôle de l’un d’eux en appuyant sur une simple touche. Chaque allié a des compétences uniques. Par exemple, l’imposant Barret à une mitrailleuse à la place d’un bras, ce qui lui permet de cibler des adversaires volants ou en hauteur, chose impossible avec la grosse épée de Cloud.

Entre les combats, vous reprenez le contrôle de Cloud. Le jeu se déroule en temps réel et lorsque vous croisez de nouveaux ennemis, il n’y a pas d’interruption. Vous tombez tout de suite en mode combat, ce qui permet de garder un certain dynamisme.

Bonne nouvelle, les inévitables combats contre les boss sont de retour. Comme toujours, ces gigantesques créatures vivantes ou robotiques ont plusieurs phases et vous demanderont plusieurs longues minutes (et souvent plus essais) avant de les mettre au tapis. Si les combats contre les boss sont assez difficiles (en niveau Normal), les combats contre les autres créatures demeurent assez simples.

Équipez votre personnage

Fantasy VII Remake offre également un volet de gestion des personnages qui n’est certes pas aussi étoffé que celui d’autres RPG, mais qui remplit tout de même bien son travail. L’un des éléments les plus importants est la gestion des matérias, sortes de boules qui se fixent aux armes de vos compagnons et qui leur octroient différents pouvoirs magiques (lancer des boules de feu, lancer de la glace, soigner ses alliés, faire apparaitre une barrière, etc.). À mesure que vous utiliserez vos matérias, elles deviendront plus puissantes.

Si les matérias s’achètent dans les commerces, les plus intéressantes sont souvent cachées dans les cartes. Il faudra garder l’œil ouvert et ne pas hésiter à visiter, par exemple, un couloir qui semble déboucher sur un cul-de-sac.

Des graphismes somptueux

Comme tout bon remake, Fantasy VII Remake a vu ses graphismes être peaufinées. En fait, comparativement à la version des années 90, ce remake est tout simplement méconnaissance. Oui, on reconnait les personnages emblématiques, mais ils ont perdu leur aspect carré et leur apparence pixelisés.

Les visages des personnages principaux sont incroyablement bien réussis, comme s’ils sortaient tout droit d’un film d’animation. Certains environnements m’ont semblé un peu ternes et les personnages secondaires auraient pu être plus jolis visuellement, mais ce ne sont là que des défauts mineurs. Globalement, les graphismes de Fantasy VII Remake sont époustouflants.

Et que dire de la bande sonore! J’ai toujours aimé les musiques des jeux vidéo japonais, mais je peux dire qu’ici, Square Enix s’est vraiment surpassé. Chaque lieu propose ses propres trames sonores qui sont invariablement d’une immense beauté. On navigue souvent entre musique classique et musique techno en constatant, chaque fois, l’immense souci du détail dont les artisans ont fait preuve.

Verdict

Même si vous n’êtes pas un amateur de jeux de rôle japonais, vous vous laisserez charmer par Final Fantasy VII Remake. Le titre, qui frôle la perfection, s’inscrit sans aucun doute comme l’une des meilleures exclusivités de la PlayStation 4 des dernières années. Un jeu fort, émouvant et qui laissera sa trace dans le paysage vidéoludique. J’ai déjà hâte au prochain épisode!

+ Des graphismes somptueux
+ Une mise en scène incroyable
+ Des personnages attachants
+ Des combats dynamiques
+ Une bande sonore enchanteresse

– Parfois trop linéaire et dirigiste

Évaluation globale

Jouabilité : 5/5
Graphismes : 5/5
Son : 5/5
Rejouabilité : 4/5

Note globale : 4,75/5 (95 %)

Achetez Final Fantasy VII Remake sur PlayStation 4

Achetez Final Fantasy VII Remake édition deluxe sur PlayStation 4

Magasinez tous les jeux vidéo offerts chez Best Buy
Magasinez tous les jeux vidéo numériques offerts chez Best Buy

Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here