Sonic, la tornade bleue est de retour dans le tout nouvel opus Sonic Frontiers. Après quelques jeux décevants, le développeur Sonic Team essaie une toute nouvelle formule pour essayer de renouveler la franchise soit le monde ouvert. C’est un choix qui est très ambitieux et qui marche la plupart du temps.

Sonic Frontiers en détail

Plateforme : PlayStation 4, Xbox One, PlayStation 5, Xbox Series X|S, Nintendo Switch et PC
Test effectué sur PC
Développeur : Sonic Team
Éditeur : SEGA
Style : Jeu d’action et d’aventure
Mode de jeu disponible : Solo
Classement ESRB : E10 (Everyone 10+ – Tout le monde 10 ans et plus)
Langues disponibles : Voix en français et anglais


Tout est nouveau même l’histoire

Quand je disais que Sonic Frontiers essayait de faire beaucoup de choses, ça incluait aussi l’histoire. Sonic et ses amis se rendent aux iles Starfall afin de trouver des émeraudes du Chaos. Un événement étrange se produit et toute la joyeuse bande se retrouve séparée. C’est à Sonic de retrouver ses compagnons et de découvrir que le sinistre Docteur Robotik est aussi dans les parages.

Bon, ce n’est pas vraiment si différent comme histoire en tant que telle mais ce qui démarque l’histoire des autres jeux, c’est plutôt dans son environnement. Comme on se retrouve dans un monde ouvert, on doit se promener pour découvrir les différents objectifs et missions à terminer et ainsi découvrir ce qui est arrivé à vos amis.

Comme dans tous les jeux de Sonic, on retrouve une bonne dose d’humour et même si je préfère les mécaniques de jeu à l’histoire, je dois avouer qu’elle était tout de même agréable. Mettons qu’elle n’offre pas la révolution que le reste du jeu essaie bien d’offrir mais j’ai eu droit à bien pire. De toute façon, Sonic n’a jamais vraiment été reconnu pour ses histoires un peu comme Super Mario.

Parfois en 3D, d’autres fois en 2D

Tous les jeux dans un monde ouvert comportent leurs différentes missions pour occuper le temps. Les modèles sont très souvent similaires allant de se rendre le plus rapidement à un objectif, à disposer de certains ennemis et j’en passe. Au travers de tout ça, vous aurez à trouver des engrenages qui vous permettront d’accéder à certains niveaux qui se déroulent dans le cyberespace.

Ceux-ci sont probablement les meilleurs moments du jeu et aussi les rappels à tous les autres jeux de Sonic auparavant. Vous devrez simplement vous rendre jusqu’au bout du tableau le plus rapidement possible. Parfois les tableaux sont en 3D alors que d’autres fois ils sont en 2D. Vous reconnaitrez même certains tableaux mythiques de Sonic complètement refait! J’aimerais vous en dire plus mais je pense que c’est plus plaisant de le découvrir par vous même.

Ce qui est intéressant, c’est que vous avez différents objectifs comme trouver tous les anneaux rouges qui font que vous le referez plusieurs fois afin de trouver le meilleur chemin possible et obtenir le plus de points possible pour améliorer les capacités de votre Sonic!

Beaucoup de nouvelles habiletés

Afin de brasser la formule habituelle, Sonic Team a donné à notre héros un arbre d’habiletés diverses qui lui permettront de vaincre ses différents ennemis. Plus vous avancez dans le jeu, plus vous accumulez des points qui vous permettront de rendre le petit hérisson bleu super puissant.

Ces habiletés vont de simplement augmenter la puissance des attaques, à votre défense jusqu’à augmenter sa vitesse. Chaque fois que vous aurez de nouvelles habiletés, vous devrez apprendre à le combiner avec d’autres afin de maximiser la puissance de vos combos. Ce n’est qu’en maitrisant ces puissantes attaques que vous en viendrez à vaincre les énormes ennemis qu’on retrouve un peu partout sur la carte.

L’arbre de compétence n’est pas gigantesque mais j’ai beaucoup aimé qu’on sente la pertinence de toutes les attaques. Jamais vous n’obtiendrez une habileté que vous regretterez parce qu’elle est inutile. D’ailleurs chaque fois que vous rentrez dans un cyberespace, le jeu vous mettra au défi de réussir certains combos le plus rapidement possible. C’est autant une bonne façon de vous pratiquer que d’apprendre à bien enchainer ces pratiques combinaisons.

Traversez un monde coloré à toute vitesse

Le monde ouvert de Sonic Frontiers est quand même un peu vide je dois admettre. Vous avez bel et bien des ennemis un peu partout, des défis, des rails et des anneaux mais il n’y a pas grand-chose d’autre. C’est souvent un problème des jeux à monde ouvert. On y retrouve peu d’arbres par exemple ce qui y confère un paysage assez plat. Je peux aussi que ça s’explique par le désir de permettre à Sonic de parcourir le paysage à une vitesse effrénée.

Pour voir ce que le jeu a de mieux à offrir, vous devrez surtout attendre pendant les tableaux de cyberespace. Comme je le disais précédemment, on retrouve une ambiance plus semblable aux vieux jeux ainsi que plus de couleur, d’action et de détails.

J’aimerais quand même donner une mention spéciale pour les personnages qui sont détaillés et bien faits. Leurs voix sont toujours aussi ridicules et vraiment clichées mais bon ça fait partie du charme. Pour sa part, la musique est surtout un bon accompagnement pour les scènes d’action et il se peut que vous reconnaissiez certains thèmes lors de certains tableaux.

Sonic Frontiers est disponible dès maintenant sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One, PlayStation 5, Xbox Series X|S et PC.

+ Les pouvoirs de Sonic offrent une bonne jouabilité
+ Très bons contrôles qui permettent de faire des combos dévastateurs
+ Un arbre de talent assez vaste et intéressant

– Un mode ouvert un peu vide même s’il est bien fait
– L’histoire est un peu clichée

ÉVALUATION GLOBALE DE SONIC FRONTIERS


Expérience de jeu : 4/5
Graphisme: 4/5
Son : 3,5/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 3.5/5

Note globale : 3,5/5 (75%)

Procurez-vous Sonic Frontiers pour PlayStation 4
Procurez-vous Sonic Frontiers pour PlayStation 5
Procurez-vous Sonic Frontiers pour Nintendo Switch

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Joueur sur PC depuis 1984, j'ai acheté ma première console en 1999: la Dreamcast. Plusieurs autres consoles suivront par la suite mais je demeure toujours attaché au jeux PC. Dans mes autres temps libres, j'aime également m'entretenir sur la techno, la musique et la photographie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here