Cela fait plus de quatre ans qu’un nouvel opus de la série Monster Hunter est sorti sur une console de Nintendo. L’arrivée de Monster Hunter : Rise est donc attendue. Le jeu d’action est une exclusivité pour la Nintendo Switch, à jouer seul si on le souhaite mais conçu pour s’amuser en équipe. En voici mes impressions.

Monster Hunter : Rise en détails

Plateforme : Nintendo Switch
Évalué sur : Nintendo Switch
Développeur : Capcom
Éditeur : Capcom
Style : jeu de rôle et d’action
Modes de jeu disponibles : solo / multijoueur (1 à 4 joueurs local et en ligne)
Classement ESRB : T (Adolescents, 13 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français écrit avec des voix originales japonaises

À l’aube d’une nouvelle Calamité

Cinquante ans après la dernière Calamité, le village de Kamura se prépare à une nouvelle invasion de monstres. On en aperçoit déjà dans les zones autour du village. En tant que Chasseur, la majorité de nos missions consistent à les éliminer ou les capturer. La tâche est ardue. Certains monstres sont plus grands que nature et pris d’une rage folle. Saurons-nous prévenir la nouvelle Calamité et sécuriser notre village de l’invasion qui se prépare ?

Monster Hunter Rise

Partir à la chasse aux monstres

Monster Hunter : Rise se présente comme un jeu d’action classique à la franchise. On y reconnaît le système de quêtes à remplir avant de partir en mission. On accepte une mission principale et jusqu’à cinq quêtes secondaires à la fois. Notre niveau d’expérience permet d’accéder à celles dont la difficulté varie entre une et sept étoiles.

Avec un chrono de cinquante minutes pour éliminer un grand monstre, j’arrive à compléter les missions novices en solo. La présence de nos acolytes à quatre pattes, un Chumsky (type Canyne) et un Palico (type Felyne) offrent un soutien non négligeable. En combat, ils vont assener des coups et nous soigner selon ce que nous aurons déterminé comme capacité pour eux. Or, il sera bénéfique de faire appel aux amis pour se lancer dans les quêtes de niveau expert. Monster Hunter est fait pour être joué à plusieurs, et cette itération n’y fait pas exception.

Monster Hunter Rise

Le multijoueur mis de l’avant

La qualité du multijoueur sera déterminant pour le succès du jeu. Lorsque les missions augmentent en niveau de difficulté, il est plus aisé, et même plus amusant, de les compléter en groupe. Pour ce faire, on n’a qu’à autoriser l’accès aux autres joueurs de nous rejoindre avant le commencer une quête principale. De la même manière, on peut se joindre à une quête en parcourant la liste de celles en cours dans le salon regroupant les parties ouvertes au jeu en ligne.

L’opération est simple et conviviale. J’ai profité de l’occasion pour ouvrir mes quêtes à tous. Alors que je pourchassais le monstre dans ma partie, un autre joueur m’a rejoint pour m’aider. Puis un deuxième est arrivé un peur plus tard. C’est aussi simple que ça, et totalement transparent. L’absence de clavardage est remplacé par les signes que l’on peut adresser à nos coéquipiers. Il y aura même quelques mots d’encouragements s’affichant à l’écran de temps à autres. Ça donne l’impression qu’on est en équipe, qu’on joue réellement à plusieurs même si on ne s’entend pas parler.

Monster Hunter Rise

Personnaliser son expérience

On va équiper notre personnage et nos Pilpoils en améliorant leurs armes et armures. Les nombreux matériaux amassés servent à la forge. Les quêtes secondaires nous octroient également des récompenses servant à améliorer l’équipement. Ne pouvant en accepter que cinq à la fois, on les fera à répétition en même temps que l’histoire progresse. Si au début je trouvais cette mécanique redondante, j’avoue qu’après plusieurs heures de jeu, je les incorpore à mes missions sans trop y penser. Il est donc pratique de s’assurer d’avoir nos cinq sous-quêtes activées avant chaque sortie.

Au niveau des armes, on a le choix parmi quatorze armes. Chacune d’elle se comporte différemment. On sent la lourdeur et la lenteur de l’épée massive qui nous est donnée par défaut. J’ai donc pris le temps d’en essayer d’autres avant d’arrêter mon choix sur la double lame avec laquelle je suis plus à l’aide de travailler. Elle est plus rapide, ce qui est idéal pour moi notamment quand vient le temps d’esquiver.

Monster Hunter Rise

Possibles embûches pour les non-initiés

J’aime beaucoup la présentation de Monster Hunter : Rise. Les cinématiques avec un grain à l’image les rendent uniques. Le village est bien représenté et durant les phases de jeu, les cinq environnements que l’on traverse sont luxuriants. Le bestiaire fait penser à une collection de dessins à l’encre que je trouve particulièrement jolis. Pour les débutants dans l’univers, il sera plus ardu de bien repérer certaines espèces lorsqu’on nous les introduit en dessin versus la réalité en jeu.

Pour ceux que l’on ne connaît pas encore assez bien, on sait uniquement lorsque des morceaux commence à tomber si on attaque le bon monstre. Il m’est arrivé une fois de battre la mauvaise cible. En bout de ligne j’y suis arrivée, mais lorsque notre temps est compté, cela fait perdre de précieuses minutes à la mission en cours.

La plupart ont un point focal permettant de les identifier mais j’aurais apprécié pouvoir mieux les distinguer sur la carte. L’icône les représentant bouge en temps réel afin de les pouchasser ce qui est fort appréciable. Par ailleurs, notre Chumsky peut être monté pour parcourir la carte plus aisément.

Monster Hunter Rise

Une panoplie de contenu additionnel disponible

Monster Hunter : Rise permet le jeu en ligne où jusqu’à quatre amis peuvent se lancer à la chasse au monstre en équipe. Le jeu contient donc une bonne quantité de mouvements spéciaux pour communiquer avec les autres joueurs. Ceux cherchant à personnaliser leur expérience peuvent se procurer des émotes, poses, costumes et autres armures supplémentaires sous forme de contenu additionnel vendu séparément.

Monster Hunter : Rise, une excellente exclusivité pour la Nintendo Switch

Pour les fans, la série Monster Hunter n’a plus besoin de présentation. Je crois que Monster Hunter : Rise est parfait pour introduire la franchise sur Nintendo Switch. Les amateurs seront ravis de l’excellente présentation du titre. Il paraît vraiment bien sur la console. De plus, il est facile de rejoindre ou d’appeler des chasseurs en renfort par le mode en ligne ce qui sera fort populaire auprès des joueurs.

Pour le moment, le titre est une exclusivité pour la Nintendo Switch mais une édition pour PC est prévue l’an prochain.

+ Multitude de quêtes
+ Chaque arme se comporte différemment
+ Beaucoup de personnalisation, autant pratiques qu’esthétiques
+ Bon défi en solo, amusant à plusieurs
+ Bonne intégration du multijoueur en ligne

– Limite du nombre de quêtes secondaires à accepter à la fois
– Une certaine répétitivité s’installe par moments

ÉVALUATION GLOBALE DE MONSTER HUNTER : RISE

Expérience de jeu : 4/5
Graphisme: 4,5/5
Son : 4,25/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 4,25/5

Note globale : 4,25/5 (87 %)

Procurez-vous Monster Hunter : Rise pour la Nintendo Switch
Procurez-vous Monster Hunter : Rise – Édition Deluxe pour la Nintendo Switch

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à Capcom pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur Nintendo Switch.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here