Monster Hunter Stories 2

Quatre ans après un premier opus sur Nintendo 3DS, Capcom nous présente Monster Hunter Stories 2 : Wings of Ruin sur Nintendo Switch. Le jeu se déroule dans le même univers du jeu de 3DS, dans un monde revampé et magnifiquement réalisé pour la plus récente console de Nintendo.

Monster Hunter Stories 2Monster Hunter Stories 2 : Wing of Ruin en détails

Plateformes : Nintendo Switch / PC
Évalué sur : Nintendo Switch Lite
Développeur : Capcom
Éditeur : Capcom
Style : Jeu de rôle
Modes de jeu disponibles : solo / multijoueur (1 à 4 joueurs)
Classement ESRB : E10+ (Pour Tous, 10 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

Légende autour d’un œuf mystérieux

Dans Monster Hunter Stories 2 : Wings of Ruin, nous incarnons un jeune Rider qui suit les traces de son grand-père, Red. Ce dernier est une légende parmi les Rider. Au fil de l’aventure, nous rencontrerons une panoplie de personnages l’ayant connu. Ils nous offriront le soutien nécessaire afin de développer nos talents de combattant, tout en nous racontant les aventures que Red a traversées au cours de sa vie.

Après avoir été caché toutes ces années, l’œuf de Rathalos confié par le Ratha Gardien au peuple wyvérien juste avant de disparaître est prêt à éclore, et c’est nous qui en héritons. Le départ soudain de ce protecteur de l’île rend les autres Monsties plus agressifs, ce qui n’augure rien de bon. Maintenant accompagné de ce Rathalos tout neuf, on tentera de l’élever dans l’harmonie. L’objectif ici étant d’empêcher le pouvoir légendaire de ses Ailes de la Destruction de prendre de l’ampleur, car ça ne serait vraiment pas une bonne nouvelle…

Monster Hunter Stories 2

Des combats dynamiques

Ce second opus suit parfaitement le premier volet de la série. Les actions reprennent celles que nous connaissions du premier Monster Hunter Stories sur 3DS. Les combats sont élaborés dans un style de « roche-papier-ciseau » pour lequel la Force bat la Technique qui elle, bat la Vitesse. Sachant ce que fait habituellement le type de monstre qui se tient devant nous, les coups de base deviennent prévisibles. La difficulté arrive lorsque le monstre s’impatiente et devient imprévisible. À ce moment du combat, la tension est plus palpable car j’y allais un peu plus au hasard.

Pour les colosses, il faut détruire plusieurs parties de leur carcasse. On va donc cibler la tête, le corps, les jambes, les ailes ou la queue pour l’affaiblir stratégiquement. Du côté des armes, on se procurera une arme de type épée, arc ou marteau. Chacune sera plus ou moins efficaces selon l’adversaire qu’on affronte. Donc, avoir ces trois types d’armes sur soi est avantageux.

Souvent, un autre personnage nous accompagne en mission. On va donc se battre stratégiquement pour jumeler nos attaques. En sélectionnant le même style de coup, une frappe combinée peut frapper l’ennemi de plein fouet. Aussi, lorsque la jauge pour chevaucher notre Monstie est pleine, il est parfois avantageux d’attendre que notre compagnon soit au même niveau. Quand deux Riders chevauchent en même temps, l’attaque lancée est décuplée. Devant un monstre plus coriace, c’est très efficace.

Monster Hunter Stories 2

Un graphisme de belle qualité

Monster Hunter Stories 2 : Wings of Ruin se présente très bien sur Nintendo Switch. Le jeu affiche un style animé, je crois destiné au jeune public comparativement à par exemple Monster Hunter Rise qui est pour adolescents en montant. Par ailleurs, les cinématiques sont nombreuses. Racontant le scénario dans le détail, elles sont de qualité et intéressantes à suivre.

Malgré que notre Rider ne parle pas (ce qui m’agace un peu je l’avoue), tous les autres personnages ont des discussions enjouées. Souvent, j’avais l’impression de suivre un dessin animé, mélangé à un jeu vidéo. Je trouve que c’est parfait pour ce qu’il tente d’accomplir, c’est-à-dire introduire un plus vaste public à la série Monster Hunter. Selon moi, c’est réussi.

Monster Hunter Stories 2

S’amuser entre amis

Les quêtes multijoueur se déverrouillent à environ douze heures de jeu. À partir du panneau d’affichage, un tournoi est organisé pour affronter des joueurs de notre calibre. J’ai bien aimé justement, que ceux-ci soient à mon niveau, ou juste un peu plus fort. Ensuite, on peut rejoindre des parties multijoueur localement et en ligne.

Celles-ci permettent de chasser des monstres en coopération, ou de faire un combat de Rider contre Rider. Que ce soit à un contre un, ou en équipe de deux, la meilleure équipe sera celle qui arrive à faire perdre tous les cœurs de l’adversaire. Ces batailles peuvent d’avérer plus difficiles que les simples affrontements contres des monstres car tous les concurrents peuvent utiliser leurs objets pour se soigner et se défendre. La manière d’aborder un combat sera alors bien différente.

J’ai fait quelques parties et encore aujourd’hui, il y a des gens sur les serveurs. J’attends très peu avant d’être jumelée à d’autres Rider en ligne, autant pour la coop que le mode versus. Pour ce dernier, il faut seulement regarder la carte du joueur disponible dans le salon, beaucoup sont déjà très forts.

Monster Hunter Stories 2

Dans la lignée de la franchise Monster Hunter

Les parallèles à faire avec Monster Hunter y sont assurément. On reconnaît les monstres peuplant la région, sans oublier les Félynes et autres créatures communes à la franchise. Or, cette série alternative est plus conviviale et toute mignonne. On parcourt les lieux à la recherche d’œufs à faire éclore afin de bâtir notre équipe de Monsties. Les combats se font en mode tour par tour, alors que notre Rider prend du galon en accomplissant une foule de quêtes pour les habitants des villages, en plus de sa trame principale.

Pouvoir accepter un grand nombre de quêtes et missions permet de progresser sans se sentir contraint. De plus, tous les objets et ingrédients amassés sont calculés dans les nouvelles quêtes. On peut donc compléter une mission que l’on vient tout juste d’accepter. Une astuce, avant de compléter vos quêtes en arrivant dans un village, assurez-vous de visiter la crèche pour faire éclore vos œufs et ajouter vos monstres les plus faibles à l’équipe. Comme ça, ce sont eux qui vont accumuler l’expérience accordée pour les missions terminées. Ça ira plus vite pour les faire grandir !

Monster Hunter Stories 2

Des heures de plaisir avec Monster Hunter Stories 2 : Wings of Ruin

Monster Hunter Stories 2 : Wings of Ruin est magnifiquement réalisé pour la Nintendo Switch, idéal pour introduire les gens à l’énorme franchise de Capcom. Il n’est pas nécessaire d’avoir joué à son prédécesseur sur 3DS, l’histoire de Wings of Ruin se tenant très bien toute seule. Il conserve les bons points de son titre précédent au niveau des contrôles et des actions à réaliser. L’histoire est aussi dynamique et intéressante à suivre, concernant la légende du monstre ayant légué son œuf à la descendante de son Rider. J’aime beaucoup !

+ Histoire riche en contenu
+ Beaucoup de missions à remplir, et à accepter en même temps
+ Personnages attachants et colorés
+ Dynamisme des combats de monstres
+ Modes en ligne vivants

– Mon personnage qui ne parle pas, même si je lui ai choisi une voix pour les sons de combats
– Un peu long avant de déverrouiller le multijoueur

Monster Hunter Stories 2

ÉVALUATION GLOBALE DE MONSTER HUNTER STORIES 2 : WINGS OF RUIN

Expérience de jeu : 4/5
Graphisme: 4,25/5
Son : 4/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 4,5/5

Note globale : 4,25/5 (85 %)

Procurez-vous Monster Hunter Stories 2 : Wings of Ruin pour la Nintendo Switch en édition physique et numérique

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à Capcom pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur Nintendo Switch.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here