Tout juste un an après la sortie de Nioh 2 sur PlayStation 4, Sony Interactive Entertainment propose Nioh Collection sur PlayStation 5. Celle-ci comprend les deux jeux complets en version remasterisée, incluant tout le contenu additionnel sorti pour chacun. Ayant évalué le second opus à sa sortie, je suis contente de profiter de cette collection pour visiter l’original, dont j’avais raté la sortie en 2017.

Nioh Collection en détails

Plateformes : PlayStation 5, PC
Évalué sur : PlayStation 5
Développeur : Koei Tecmo Games / Team Ninja
Éditeur : Sony Interactive Entertainment
Style : Jeu de rôle et d’action
Mode de jeu disponible : solo
Classement ESRB : M (Mature, 17 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en anglais ou japonais, sous-titré en français

Deux histoires de Samurai

Les deux jeux nous placent dans la peau d’un samurai dont la vocation n’était pas tracée comme dans la tradition. Dans Nioh, on incarne William, fraîchement évadé de la Tour de Londres. L’Anglais suit la voie du samurai jusque dans les contrées japonaises où l’on chasse autant de l’humain que du Yokai.

Pour sa part, Nioh 2 introduit un guerrier se battant sans relâche contre des adversaires mythiques. Son propre statut de yokai (mi-humain, mi-surnaturel) amènera des combats contre des monstres plus grands et plus forts que tout. Son état est déchirant mais à l’aide de ses alliés, il va réussir maîtriser ses pouvoirs.

S’il vous intéresse de connaître nos impressions en détails de ces deux aventures, je vous invite à lire nos tests sur le blogue. Nioh a été évalué par mon collègue Christian Jarry, et j’ai eu la chance de me plonger dans Nioh 2 l’an passé.

Bien que les deux jeux soient développés sur le même moule, les histoires sont distinctes. C’est pourquoi je n’avais pas eu l’impression d’avoir raté un bout d’histoire en évaluant Nioh 2. Maintenant, je suis contente de profiter de Nioh, premier du nom. Son scénario est différent, du fait que l’on incarne un « étranger » au cœur d’une épopée samurai. William est blond, ce qui détonne encore plus. Or, sa mécanique de jeu est familière, si bien que je n’ai pas eu de mal à réapprendre les bases dès les premières minutes du jeu.

Une mécanique solide et bien soutenue

Comme je l’ai souligné dans mon évaluation de Nioh 2, j’aime ce type de mécanique qui nous pousse à devenir meilleur en apprenant les bons mouvements contre des adversaires coriaces. Non pas que je trouve mon expérience facile, mais j’ai l’impression d’avancer dans ma progression à chaque passage. Lentement, mais sûrement.

C’est le type de jeu qui, dans mon cas, je trouve difficile dans sa première partie. Dans Nioh, il faut vaincre le premier gros boss avec des ressources limitées. Dans le cas de William, c’est avec les armes et l’équipement trouvés dans les cellules qu’il a pu venir à bout du bourreau et se sauver de la prison londonienne. Une fois cette étape passée, on accumule enfin l’Armita en tuant nos ennemis. Cette ressource est échangée aux sanctuaires pour grimper en niveau et donc, renforcir notre personnage tout au long de son périple.

Nioh 2 améliore l’expérience de jeu introduite dans Nioh

Avec cette collection, j’ai pu constater les améliorations introduites avec Nioh 2, dont l’ajout du bazar au sanctuaire permettant de se procurer des objets grâce aux offrandes de ce que nous y échangeons. La carte affichant les lieux disponibles est également l’occasion d’effectuer des missions secondaires pour améliorer le statut de mon héros avant de poursuive la quête principale. J’ai d’ailleurs avancé beaucoup plus rapidement dans ma seconde tentative à Nioh 2. D’abord parce que je connais maintenant le début du jeu par cœur, mais également car les contrôles des deux opus sont similaires. Mon entraînement dans Nioh m’a aidé à demeurer plus alerte dans le deuxième jeu.

J’ai du fun avec Nioh. Dans le genre des « Soulsgames », cette série est ma préférée jusqu’à maintenant. Je préfère l’environnement et l’ambiance dépeintes dans Nioh Collection à Demon’s Souls, auquel j’ai joué en décembre. On monte en niveau plus facilement. De plus, pouvoir échanger les armes et l’équipement en surplus de notre inventaire contre de l’Armita est fort utile lorsqu’il nous en manque juste un peu pour pouvoir augmenter en niveau d’expérience.

Je serais d’ailleurs bien curieuse de connaître vos préférences. Quel jeu ou série de ce genre préférez-vous, et pourquoi ?

Une expérience rehaussée sur PlayStation 5

Pour cette édition sur PlayStation 5, Nioh Collection profite des caractéristiques propres à la console, sans exagérer les choses. Le retour haptique de la manette DualSense est mis de l’avant pour l’arc, mais sobrement. J’ai toutefois profité pleinement du son ambiophonique en jouant avec mon casque Pulse 3D. L’exécution est parfaite pour repérer mes cibles et avancer durant mon exploration du terrain.

La vitesse de chargement quasi instantanée est vraiment appréciée. Nioh est un jeu dans lequel je meurs souvent. Acquérir de l’expérience demande de recommencer les mêmes sections à maintes reprises. Pouvoir revenir à ma partie en une seconde après avoir rendu l’âme rend mes sessions de jeu plus agréables.

Avec l’équipement adéquat, Nioh Collection offre enfin l’option d’afficher une résolution d’image en 4K ou jusqu’à 120 images à la seconde. Selon vos préférences de jeu, à vous d’opter pour la qualité visuelle ou la performance la plus fluide possible lors des séquences d’action.

Mon téléviseur étant en 1080p, je me suis trouvée limitée, mais sans me sentir trop lésée. Même en rehaussant la luminosité de l’image, j’ai trouvé la séquence de nuit alors qu’on s’évade de la Tour de Londres dans Nioh assez sombre. Plus loin dans le jeu, c’est plus lumineux. J’ai trouvé le graphisme général correct, souvent assez beau, mais pas époustouflant.

Une excellente collection pour les fans du genre, ou qui attendaient le duo avec Nioh Collection

Cette collection est destinée aux joueurs prêts à s’atteler pour une expérience intense dans l’univers des samurais. Ceux qui auraient raté leurs sorties initiales, ou qui ont peut-être plongé dans le genre avec Demon’s Souls sur PlayStation 5 et qui en veulent plus, pourraient être intéressés par Nioh Collection.

Les armes et les pièces d’équipement disponibles dès notre première visite à un sanctuaire (sous forme de DLC) sera avantageux pour gravir les premiers échelons plus facilement. Le jeu inclut les trois contenus supplémentaires sortis pour Nioh ainsi que les trois de Nioh 2. Reste à savoir si j’aurai l’énergie de m’y rendre car même si j’aime ce genre, il n’est pas plus facile à traverser.

+ Deux jeux complets, incluant tout leur contenu additionnel
+ Rehaussement graphique avantageant les possesseurs de télé 4K ou à 120 images à la seconde
+ Profite des chargements rapides de PlayStation 5
+ Jouer avec un casque rend l’ambiance sonore ambiophonique optimal

– Nioh est moins beau que je ne l’aurais anticipé pour mon téléviseur 1080p
– Les indications pour récupérer sa sauvegarde de PS4 pour poursuivre notre partie du jeu original ne sont pas très claires

ÉVALUATION GLOBALE DE NIOH COLLECTION

Expérience de jeu : 4/5
Graphisme: 3,75/5
Son : 4/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 4,5/5

Note globale : 4/5 (82 %)

Procurez-vous Nioh Collection pour la PlayStation 5

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à Sony Interactive Entertainment pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur PlayStation 5.

Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv où je diffuse régulièrement mes parties lorsque j'ai une petite heure de libre.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here