Ubisoft se lance dans le marché des jouets interactifs en lançant le jeu d’aventure Starlink Battle for Atlas. Ayant pu y jouer sur Nintendo Switch, j’ai eu d’autant plus de plaisir en recevant en exclusivité le vaisseau Arwing et la figurine de son pilote connu de tous, Fox McCloud. C’est une belle association que Ubisoft fait encore une fois avec le géant japonais. Est-ce que le concept de piloter le vaisseau qu’on attache à sa manette de jeu fonctionne ? En voici mes impressions.

StarlinkStarlink Battle for Atlas en détails

Platformes : Nintendo Switch (version essayée) / PlayStation 4 / Xbox One
Dévelopeur : Ubisoft Toronto
Éditeur : Ubisoft
Style : Action / Aventure
Modes de jeu disponibles : solo / multijoueur local (1 à 2 joueurs)
Classement ESRB : E10+ (Pour Tous, 10 ans et plus)
Langue d’exploitation : Jeu disponible en français

Une guerre interplanétaire se prépare

Nous faisons partie de l’équipage de l’Equinox IV. L’enlèvement du capitaine Grand nous plonge dans une guerre contre Grax et la Légion, qui cherchent à s’emparer de notre précieuse ressource en énergie. En visitant les sept planètes du système stellaire Atlas, on aidera les gens à se protéger et se défendre. Chacune d’elles possède son écosystème et regorge d’épaves, de raffineries et de trésors à découvrir. Au fil des missions, on sera en mesure de modifier notre vaisseau afin d’affronter nos plus coriaces adversaires. En profitant de leur faiblesse, on leur lancera par exemple, des projectiles de glace, de feu, ou les deux en même temps, provoquant un choc thermique dévastateur.

Pour leur part, les ennemis ne se contentent pas de nous attendre sagement. En se propulsant dans l’espace, on participe également à des combats spatiaux contre des groupes de hors-la-loi qui veulent nous anéantir. On bouge constamment à la recherche de nos cibles, et ces affrontements deviennent rapidement complexes. C’est là que l’idée d’avoir l’équipe Star Fox avec nous m’a semblé naturelle.

Parlant de Star Fox, cette équipe spéciale a droit à ses propres missions alors qu’ils poursuivent Star Wolf, et c’est génial pour les fans qui tiennent une exclusivité concrète entre les mains avec l’édition du jeu sur Nintendo Switch. Leur histoire s’intègre parfaitement dans l’univers Starlink. D’ailleurs, on croise Fox, Falco, Peppy et Slippy Toad dès les premiers instants de l’aventure.

Avoir le plein contrôle de sa flotte

La version boîte que j’ai entre les mains contient un vaisseau, deux pilotes et deux armes. Le véhicule s’attache à une base qui elle, insère les Joy-Con de la Nintendo Switch. La caractéristique principale de Starlink Battle for Atlas est la flexibilité dans sa mécanique de jeu. Aussitôt qu’on entame une manipulation, l’action s’interrompt et le menu de personnalisation s’affiche automatiquement à l’écran. Du vaisseau, on détache les ailes et les armes pour en faire un objet personnalisé en mélangeant tous les morceaux que l’on pourrait avoir entre les mains. L’installation est simple et se voit en temps réel dans le jeu. C’est le point de vente de Ubisoft pour Starlink Battle for Atlas, et c’est assez convaincant.

En combat, cela permet de changer d’arme en direct pour choisir ce qui sera plus efficace contre notre adversaire. Je me rends compte instantanément de ce qui fait mal à mes rivaux selon les points de vie que je leur enlève. Si je m’aperçois qu’une arme ne fait aucun dommage, je la change pour une autre. Lorsque notre vaisseau perd toute son énergie, on le remplace par un autre. Une fois notre flotte défaite, il faut retourner à la station la plus près et recommencer la mission en cours.

Ayant reçu la version pour Nintendo Switch, j’ai eu la chance de piloter l’Arwing de Star Fox dans la portion réelle du jeu. J’ai aussi accès à un second vaisseau en format numérique et une arme supplémentaire. Ceux qui souhaitent se procurer toute la collection peuvent acheter un total de cinq vaisseaux, neuf pilotes et seize armes, plus l’Arwing piloté par Fox McCloud pour la version Nintendo Switch. Tous sont vendus séparément.

Des planètes aux missions variées

Chaque planète a son propre caractère dont l’atmosphère unique à chacune leur donne fière allure, qui me fait penser au sci-fi rétro. Le style est appuyé par des scènes animées d’excellente qualité. L’histoire nous présente tout l’équipage dont les membres ont une belle personnalité. Ça donne le goût de visiter la boutique pour me procurer ceux que je n’ai pas dans mon ensemble de départ car malheureusement, je ne les déverrouillerai pas dans ma partie.

Les missions sont très nombreuses, et je vous encourage à visiter les bases sur chaque planète afin de remplir les contrats annexes qui donnent de l’expérience et des sous pour acheter des améliorations à la flotte dirigée par l’Equinox IV. L’autre élément payant est de repérer et résoudre l’énigme qui ouvre la porte aux monuments installés sur toutes les planètes. À long terme, j’ai quand même trouvé le tout répétitif. Amasser des ressources, analyser la faune, défendre les bases et ramener des objets finit par faire le tour de la variété des missions.

Comme beaucoup de jeux d’aventures s’adressant à la famille, un deuxième joueur peut se joindre à nous en mode coopératif local. Passant en écran séparé, chacun pourra contribuer à défendre Atlas contre l’armée de Grax.

L’exploration spatiale est bien servie avec Starlink Battle for Atlas

Mon aventure avec Starlink Battle for Atlas est somme toute satisfaisante. Les missions sont nombreuses et j’ai aimé pouvoir choisir celle que je voulais suivre d’un clic. Étant affichées en haut à gauche de l’écran, j’avais le loisir de passer au scénario principal, à la quête de Star Fox ou à une mission secondaire. N’ayant eu que le kit de base, j’ai tout de même senti une limitation au niveau des vaisseaux et des armes à utiliser. Malgré tout, pouvoir jouer avec les objets réels va attirer son jeune public, et les collectionneurs voudront avoir la série complète. Pensez aux bas de Noël !

+ Un titre accessible et facile à prendre en mains
+ Les jouets interactifs disponibles sont nombreux
+ L’équipe de Star Fox présent sur Switch avec ses propres missions
+ Énormément de possibilités de personnalisation

– Les missions deviennent répétitives à la longue
– Un investissement qui peut devenir dispendieux à long terme si on veut avoir tous les jouets

ÉVALUATION GLOBALE DE STARLINK BATTLE FOR ATLAS

Expérience de jeu : 3,75/5
Graphisme: 4/5
Son : 4/5
Durée de vie potentielle / Rejouabilité: 4,5/5

Note globale : 4/5 (80 %)

Procurez-vous Starlink Battle for Atlas pour la Nintendo Switch
Procurez-vous Starlink Battle for Atlas pour PlayStation 4
Procurez-vous Starlink Battle for Atlas pour Xbox One
Procurez-vous les jouets interactifs Starlink Battle for Atlas

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

Merci à Ubisoft Canada pour la copie média ayant permis de réaliser ce test.
Les images illustrant cet article proviennent de ma partie sur Nintendo Switch.

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here