Je possède plusieurs caméras de surveillance chez moi. De cette façon, je suis avisé lorsque mes enfants rentrent de l’école ou si quelqu’un devait s’introduire par effraction. Mais les caméras sont toutes à l’intérieur et ça ne m’avise pas lorsque quelqu’un est à ma porte d’entrée – par exemple, pour me livrer un colis. Je viens de trouver une solution élégante, grâce à la caméra de surveillance sans fil Arlo Pro 3 dont je suis maintenant l’heureux propriétaire. Et c’est le type de caméra qui fonctionne autant pour une maison, un bureau ou une entreprise.

Voici mon test complet de la caméra et de l’application mobile qui sert à la paramétrer et la contrôler.

Contenu de la boîte

Dans la boîte, on retrouve la caméra, une batterie, un câble USB et un adaptateur mural pour la charge, ainsi que les accessoires (plaque murale, vis et chevilles) nécessaires à l’installation. La boîte contient aussi des instructions simples et claires pour l’installation.

Arlo a même inclus un autocollant « Protected by Arlo ». Le mien est en anglais uniquement parce que j’ai reçu l’appareil directement de chez Arlo. Mais le responsable chez Best Buy me dit que les boîtes vendues en magasin et en ligne sont bilingues. L’autocollant le sera aussi.

Installation de la caméra de surveillance à projecteur sans fil 2K Arlo Pro 3

Avant d’installer la caméra, il est très fortement recommandé de charger la pile complètement. Sinon, vous aurez à remonter dans une échelle au bout de quelques semaines.

Une fois la pile chargée, téléchargez l’application Arlo et suivez les instructions toutes simples, incluses dans la boîte.

En ce qui concerne les outils, vous aurez besoin d’une perceuse pour faire les trous pour la base, d’un marteau pour bien y enfoncer les chevilles, ainsi que d’un tournevis étoile (ou « de type Philips ») pour fixer la base au mur, comme illustré ci-dessous.

L’installation complète a nécessité moins de 15 minutes, le temps de monter et descendre de l’échelle deux fois : une fois pour aller chercher la caméra (je ne voulais pas avoir trop de choses pendant l’installation de la base et risquer que la caméra ne tombe), et une fois pour ajuster l’angle correctement, puisque j’avais posé la caméra très en hauteur pour éviter que quiconque n’y ait accès facilement.

Par contre, il faut pousser assez fort pour que la caméra s’enclenche avec la base et il faut être très prudent pour ne pas briser la lumière ou pire, l’objectif!

Disons que j’aurais préféré qu’il y ait une petite vis sous le boîtier afin d’assurer que la caméra soit non seulement bien fixée, mais plus difficile à enlever pour une personne mal intentionnée. Après tout, il y en a une sous la plaque murale… pourquoi pas sous le boîtier?

Enfin. Le tout est en place depuis plus d’une semaine et c’est très stable.

Mon test de la caméra de surveillance à projecteur sans fil 2K Arlo Pro 3

La caméra Arlo Pro 3 est équipée d’un capteur 2K avec enregistrement HDR. L’appareil peut filmer des vidéos détaillées et offre même une fonction de zoom automatique dans l’image, lors de l’enregistrement.

Un conseil: si vous habitez une rue passante, je recommande de ne pas activer la détection du son. Le microphone s’activera de toute façon si un mouvement est détecté afin que vous puissiez entendre ce qui se passe à votre porte.

Arlo offre 3 mois gratuits pour les fonctions d’enregistrement dans le nuage. Il faut ensuite s’abonner si vous voulez le stockage dans le nuage, mais à seulement 3,99$/mois pour un appareil, le prix reste raisonnable pour avoir la tranquillité d’esprit. Et si vous possédez 4 ou 5 caméras, le prix pour plusieurs appareils est un peu plus avantageux, à 13,49$/mois. Notez qu’il est possible d’enregistrer les séquences localement avec une base Arlo SmartHub (vendue séparément) ainsi qu’une carte microSD où les séquences seront conservées et accessibles.

La caméra à projecteur Arlo Pro 3 est équipée de la vision nocturne en couleur, ce qui est vraiment utile pour un tel appareil qui, disons-le, doit forcément fonctionner la nuit. On a donc le choix de faire allumer le projecteur à DEL afin de bien éclairer la scène lorsqu’il fait nuit ou non. On peut aussi régler l’intensité de la lumière, ainsi que le moment où le projecteur peut s’activer – lorsqu’il fait un peu noir, très noir, etc. (pratique pour ne pas s’aveugler soi-même lorsque l’on rentre tard à la maison). Petit bémol, la durée d’éclairage varie très rapidement. On passe de 1 minute à 5 minutes, pour aller ensuite jusqu’à 10, 15 et 20. C’est beaucoup. Il aurait été intéressant d’offrir des durées de 2, 3 et 4 minutes aussi, pour éviter de laisser la lumière allumée trop longtemps.

Il est aussi possible de régler l’angle d’enregistrement à 160 degrés, 125 degrés ou 110 degrés. J’ai personnellement réglé le mien à 125 degrés, ce qui était amplement suffisant pour la couverture dont j’avais besoin. Sinon je filmais chez mon voisin et une partie de mon mur! (bref, ça donne beaucoup de flexibilité si vous en avez besoin)

Tout est évidemment contrôlé grâce à l’application mobile Arlo (Android et iOS), afin de non seulement paramétrer le tout, mais de voir les séquences enregistrées peu importe où vous êtes.

L’appareil est conçu pour non seulement résister aux intempéries, mais l’appareil fonctionne de façon optimale à des températures entre -20C et 45C! De quoi affronter la météo québécoise en toute saison.

Une fonctionnalité que j’apprécie, c’est la création de zones pour la détection des mouvements. Ça évite les fausses alertes… ce qui est une bonne chose, car des alertes, il y en a avec Arlo! Malheureusement, contrairement à bien des applications de sécurité, Arlo n’a pas compris qu’il suffisait d’afficher une notification sur le téléphone et on se retrouve parfois à faire glisser 20, 25, 30 notifications, si une caméra a détecté du mouvement à plusieurs reprises, et c’est plutôt agaçant, disons.

Par contre, même si on peut nommer les zones (voir la capture d’écran ci-dessous), l’application n’en tient pas compte dans les notifications et avise seulement avec le nom de la caméra. Pourquoi permettre plusieurs zones alors? Je n’ai pas pu trouver la réponse à cette question, puisqu’il n’est pas possible d’activer ou désactiver des zones. Au centre, dans l’image ci-dessous, j’ai créé 2 zones. Mon côté et le côté du voisin. Pourtant, lorsqu’un mouvement est détecté, l’application me dit simplement « Entrée » (portion de droite de l’image).

Au niveau des types de détection, l’application offre beaucoup de flexibilité : il est possible de faire activer la caméra uniquement pour les personnes, pour les véhicules, pour les animaux, et lorsqu’il y a du son capté (ce qui comprend un détecteur de fumée ou de CO2 qui, lui, reste activé en tout temps par mesure de sécurité)… ou un mélange de tout ça. Et c’est sans oublier la détection de colis! Vraiment génial, lorsque vous attendez une ou plusieurs livraisons.

De plus, il est possible de la faire activer automatiquement lorsque l’on quitte la maison, selon un rayon défini (Petit, moyen ou grand), ou selon un horaire (Planning). Par exemple, l’activer en semaine de 9h à 16h, lorsque tout le monde est parti travailler ou à l’école. Ou durant le week-end, si vous vous absentez souvent à ce moment.

La caméra à projecteur sans fil Arlo Pro3 est aussi compatible avec les assistants Alexa et Google. Je n’ai toutefois pas essayé de la contrôler de cette façon.

Ce que j’ai aimé de la caméra de surveillance Arlo Pro 3

  • Installation très facile, instructions claires.
  • La lumière peut être très puissante (et on peut évidemment la régler).
  • La création de zones de détection est très utile pour éviter de capter du mouvement à des endroits passants comme la rue, le trottoir… ou éviter de filmer les voisins.
  • L’application fonctionne bien. Beaucoup de paramètres. Voir ci-dessous pour les points à améliorer au niveau de l’application.

Ce que j’ai moins aimé

  • La caméra ne semble pas bien s’enclencher avec la base, ce qui la porte à glisser (et éventuellement tomber), mais je n’ai pas osé forcer, de peur de briser ou fragiliser quelque chose. J’ai pu utiliser un subterfuge pour bien fixer le tout, mais je n’aurais pas dû avoir à le faire.
  • On ne peut pas programmer ses appareils individuellement dans l’application : par exemple, la caméra extérieure selon un horaire précis et une caméra d’intérieur selon un autre. Reste à espérer qu’Arlo fera une mise à jour de son application éventuellement.
  • L’application devrait grouper ses alertes. On peut parfois se retrouver à faire glisser 20 ou 30 alertes de suite sur son écran de téléphone, ce qui peut devenir vite agaçant.

Conclusion

La caméra de surveillance sans fil Arlo Pro 3 offre une belle tranquillité d’esprit s’il arrive souvent qu’il n’y ait personne à la maison. L’application offre une foule de paramètres afin de régler l’enregistrement selon vos besoins. Par contre, il aurait été intéressant de pouvoir activer ou désactiver les caméras de façon individuelle, puisqu’il pourrait arriver que l’on veuille surveiller l’extérieur, mais pas l’intérieur (la nuit, par exemple). Espérons qu’Arlo intègre une telle flexibilité lors d’une mise à jour future.

Au final, il s’agit d’un produit élégant, facile à installer et configurer, dont le prix d’abonnement reste raisonnable, surtout si vous n’avez qu’un ou deux appareils.

Parcourez tous les modèles de caméras de surveillance et autres produits Arlo offerts chez Best Buy.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here