beauty.jpgQue vous cherchiez un cadeau (spectaculaire) de dernière minute, une occasion de dépenser les cartes-cadeaux que vous prévoyez trouver sous le sapin, ou un outil de travail pour mieux remplir vos résolutions du Nouvel An, un appareil de mobilité pourrait constituer la solution parfaite. Et si vous êtes un inconditionnel de Windows, les produits de la gamme Surface de Microsoft sont certainement au sommet de votre liste de souhaits.

Mais lequel choisir? Une pure tablette comme la Surface 3? Un hybride puissant comme la Surface Pro 4? Ou un ordinateur portable haut de gamme avec un écran détachable comme la Surface Book? Tout dépend de vos besoins; voici comment y voir clair.

Comparaison technique

Critère

Surface 3

Surface Pro 4

Surface Book

Créneau

Tablette

Hybride

Portable détachable

Taille d’écran

10,8 pouces

12,3 pouces

13,5 pouces

Résolution

1 920 x 1 080 (1080p)

2 736 x 1 824

3 000 x 2 000

Microprocesseur

Atom x7 d’Intel

Core m3 à Core i7 d’Intel

Core i5 à Core i7 d’Intel

Processeur graphique

n/d

Intel HD 515/520

Intel HD 520 ou GeForce de Nvidia

Mémoire vive

2 à 4 Go

4 à 16 Go

8 à 16 Go

Stockage Flash

64 à 128 Go

128 à 512 Go

128 à 512 Go

Poids

À partir de 622 g

À partir de 766 g

À partir de 1 528 g

Autonomie en fonction

10 heures

9 heures

Jusqu’à 12 heures

LTE disponible?

Oui

Non

Non

Caméra arrière

8 mégapixels

8 mégapixels

8 mégapixels

Caméra avant

3,5 mégapixels

5 mégapixels

5 mégapixels

surface3.jpgSurface 3 : une tablette pure

Les dimensions, la puissance et le prix de la Surface 3 en font un compétiteur sérieux pour les tablettes Android et iOS de haut de gamme.

On y retrouve tout ce qui est nécessaire pour consommer des médias ou accomplir les tâches de tous les jours: naviguer sur Internet, regarder des films, communiquer par Skype, etc. La présence de la béquille intégrée au dos de la tablette, que l’on peut régler en trois positions, permet de la transformer en écran de visionnement à mains libres sans avoir besoin de quoi que ce soit d’autre, et il suffit d’ajouter un clavier (en option, cependant) pour s’en servir comme appareil de bureautique.

Rares, cependant, sont ceux qui choisiront la Surface 3 comme seul ordinateur, même si elle roule sous Windows 10 et a donc théoriquement accès à tous les logiciels Windows. La taille de l’écran est bien suffisante pour taper du texte à l’occasion ou pour faire un peu de recherche, mais elle n’est pas particulièrement confortable pour travailler toute la journée. Bien des usagers se sentiront un peu à l’étroit avec la version de base, dont les 2 Go de RAM et 64 Go de stockage sembleront bien minces dès qu’on y aura installé Windows et Office; si votre choix se porte sur elle, prévoyez d’échanger régulièrement vos films et vos autres documents avec un ordinateur de bureau, avec une carte SD ou avec un service infonuagique. Quand au processeur Atom d’Intel, il n’a pas la prétention de faire tourner des applications gourmandes comme les jeux, les éditeurs de vidéo, etc.

Bref, comme pur appareil de mobilité et pour complémenter un ordinateur de bureau, la Surface 3 constitue un excellent choix, mais si on veut acheter un seul appareil qui servira à la fois de tablette et d’ordinateur principal il vaut sans doute mieux passer à la catégorie suivante.

surfacepro4.jpgSurface Pro 4 : un hybride entre tablette et portable

Il est assez difficile de parler de « La Surface Pro 4 » puisque cet appareil est disponible dans une vaste gamme de modèles aux capacités assez différentes et dont les prix varient quasiment du simple au triple. Néanmoins, on peut affirmer que la plupart des configurations disponibles intéresseront le même genre de consommateur que l’iPad Air 2, l’iPad Pro, le Macbook Air ou la plupart des ultraportables. Ce qui, j’en convient, représente un ensemble de segments de marché assez disparate; c’est là à la fois la force et la faiblesse de la Surface Pro 4.

Sous le capot, on retrouve tout ce qu’il faut pour traiter la Surface Pro 4 comme un ordinateur portable d’entrée ou de milieu de gamme, selon la configuration choisie, notamment un bon processeur Intel équipé d’une puce graphique intégrée tout à fait correcte et peu gourmande d’énergie. La possibilité d’utiliser un clavier, un stylet ou le doigt rend l’appareil très polyvalent, et son poids n’est pas exagéré pour une tablette—à condition qu’on ne s’en serve pas seulement comme tablette.

Pour un utilisateur qui n’a pas d’autre ordinateur à la maison, qui est confortable avec le clavier Type Cover de Microsoft et qui n’a pas besoin d’une puissance de calcul extrême, la Surface Pro 4 couvre à peu près tous les besoins.

surfacebook.jpgSurface Book : un portable ultra-puissant et un peu plus

Résolument orienté vers le (très) haut de gamme, la Surface Book n’est vraiment un concurrent direct à personne. En termes de puissance brute, elle n’a à peu près pas de rivaux sur le marché — et les autres portables de haut de gamme sont rarement dotés d’écrans détachables qui peuvent servir de tablettes tactiles!

Tout, dans la Surface Book, est bien pensé pour optimiser la performance, du processeur graphique situé dans la partie clavier (qui se désactive donc quand on détache l’écran, pour sauver de l’énergie quand on utilise l’appareil en mode tablette) aux touches particulièrement silencieuses et aux composantes de tout dernier cri. Avec un écran costaud de 13,5 pouces d’une résolution quasiment invraisemblable de 3 000 x 2 000 pixels, on parle d’un appareil de travail sur lequel il ne serait pas déraisonnable d’afficher 4 ou 5 fenêtres en même temps. Le tout, avec une autonomie qui, si elle s’approche le moindrement des 12 heures promises compte tenu de vos besoins, suffirait amplement à combler les besoins d’à peu près tout le monde.

Mais si la Surface 3 est d’abord une tablette qui peut occasionnellement servir d’ordinateur portable, et si la Surface Pro 4 est un véritable hybride qui peut accomplir les deux tâches, il faut traiter la Surface Book comme un ordinateur portable (relativement costaud, d’ailleurs) qui peut à l’occasion dépanner comme tablette. Rares seront ceux qui voudront traîner son écran de 13,5 pouces et son stylet dans leurs mains pendant de longues périodes. La puissance a un prix, et pas seulement en dollars!

PARTAGER SUR
Après une carrière de 15 ans en développement de jeux vidéo, FDL a succombé au côté obscur de la Force: celui des médias. Il compte à son actif 4 livres, 250 émissions de télévision et plusieurs milliers d'articles et de billets de blogues portant sur la technologie, les jeux, la science et le monde de l'insolite. Fier détenteur de deux maîtrises et demie, il espère compléter son doctorat en histoire d'ici la fin du 21e siècle.

3 COMMENTAIRES

  1. Bon article qui résume bien la situation.

     

    Je possède une Surface de première génération avec un processeur i5.

     

    Elle peut effectivement remplacer un ordinateur de bureau et un portable mais je ne pense pas que l’on puisse devenir très efficace avec les claviers offerts en option par Microsoft, Même le clavier mécanique n’est pas le plus confortable qui soit.

     

    Si c’était mon seul ordinateur, je me procurerais une autre clavier qui serait soit USB, soit bluetooth. J’utilise déjà une souris bluetooth et cela fonctionne très bien.

     

    J’imagine aussi que le passage de 10 à 12 pouces doit être un gros avantage parce que l’écran de 10 pouces est parfois un peu petit en mode Microsoft Word.

     

     

     

     

     

  2. @Gambrinus: M’étant débrouillé avec un iPad comme seul ordinateur portable pendant quelques années, j’ai à peu près la même opinion que vous sur le sujet. Et même avec un clavier physique Bluetooth, la question de la taille de celui-ci doit être évaluée de près; mon clavier-coquille pour un iPad restait un peu trop petit pour mes gros doigts lorsque je devais m’en servir pendant plusieurs heures! 🙂

     

     

  3. Bien d’accord aussi.

     

    Je parlais de se procurer un réel clavier quitte à s’en acheter 2-3 et à les laisser sur ses lieux de travail.

     

    Je ne suis pas certain que j’aurais votre patience pour n’utiliser que ma petite Surface ou un Ipad pour compléter des travaux !!!!!

     

    Vous avez toute ma sympathie Smiley Happy

     

     

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here