BBY_03132015_DI.jpg

J’ai du mal à croire que le pire de l’hiver est déjà derrière nous et que les jours s’allongent, que la météo devient plus clémente et que la vie recommencera bientôt à bourgeonner. Des jours heureux sont devant nous. Il n’y a pas de meilleure saison pour prendre votre appareil photo et sortir prendre l’air pour perfectionner vos compétences en photographie. Si vous avez reçu un nouvel appareil photo pour Noël, il est temps de le dépoussiérer et de vous en servir.

Aujourd’hui, je vais tenter de vous inspirer en vous donnant quelques suggestions de sujets à explorer et de techniques à employer, en plus de quelques conseils pour bien choisir votre matériel.

olympus.jpgÀ propos de votre matériel
Si vous avez déjà un appareil photo qui fait votre bonheur, vous pouvez passer à la prochaine étape, mais si vous pensez investir dans un nouvel appareil, voici quelques conseils. La qualité de vos photos repose principalement sur deux facteurs : le capteur et l’objectif. Alors, achetez l’appareil photo qui comprend le plus gros capteur que vous pouvez vous payer. Gros capteurs et bons objectifs font de meilleures images, c’est aussi simple que ça. Idéalement, choisissez un appareil photo muni d’un capteur plein format, comme le 6D de Canon ou le A7 de Sony. Si votre budget ne le permet pas, cherchez un appareil photo doté d’un capteur de type APS-C. Il y a aussi les capteurs micro quatre tiers, dont sont munis les appareils photo d’Olympus et de Panasonic, qui produisent d’excellents résultats. Ensuite, vous passez aux appareils photo automatiques qui sont munis de très petits capteurs, dont les résultats sont inférieurs. Toutefois, la mise en garde que je tiens toujours à donner en matière de photographie est qu’un bon matériel n’est rien sans un bon photographe.

Trouvez l’inspiration

Dès que vous aurez choisi votre matériel et que vous serez prêt à sortir, arrêtez-vous un instant pour vous demander : « Qu’est-ce que j’ai vraiment envie de photographier? » Je pense que la plupart des gens se précipitent à l’extérieur sans avoir la moindre idée de ce qu’ils espèrent tirer de leur aventure. Et c’est difficile d’atteindre un but si on n’a pas de direction précise. Par contre, la photographie de rue est un domaine légèrement différent, parce qu’on espère être inspiré par ce qu’on rencontrera durant notre parcours. Si vous comptez faire de la photographie de rue, il est important de connaître les quartiers où pourraient se dérouler des événements qui vous intéresseront. Si vous avez déjà vu un photographe de rue à l’œuvre (d’ailleurs, je vous recommande fortement le film Everybody Street), vous savez qu’ils portent une grande attention à leur approche, parce qu’ils savent d’expérience ce qui fonctionne ou pas.

Soyez à l’affût

L’un des conseils clés que je peux vous donner en matière de photographie de rue, c’est de garder l’œil à votre appareil photo. Certains événements se produisent en un rien de temps et si vous n’êtes pas prêt, l’œil sur la mire et le doigt sur la gâchette, vous pourriez rater une belle occasion. Henri-Cartier Bresson a façonné l’une des carrières photographiques les plus respectées en immortalisant des scènes de rues du monde entier. L’une de ses techniques était de dénicher un endroit qui l’intéressait, et ensuite d’attendre de voir ce qui s’y passerait. Tant de ses photographies mémorables ont été orchestrées par les passants à leur insu.

Soyez un loup solitaire

Une erreur fréquente chez les photographes amateurs est de travailler en couple ou en petit groupe. À mon sens, c’est une très mauvaise idée. Je crois fermement que la photographie (le geste de saisir une image) est une poursuite solitaire où la qualité du résultat final est directement tributaire de la concentration du photographe. Dans mon cas, lorsque je photographie, la compagnie d’autres personnes est une distraction qui n’apporte rien de bénéfique. Soyez un loup solitaire, et lorsque vous aurez des photos dont vous êtes fiers, vous pourrez les dévoiler aux personnes qui vous ressemblent pour avoir leur avis.

nature.jpgNature et paysages

L’un des sujets les plus populaires est la photographie de nature et de paysages. Au Canada, nous sommes choyés par certaines des plus belles merveilles naturelles au monde. La plupart des Canadiens vivent à quelques minutes d’espaces naturels vierges et de scènes qui n’attendent qu’à être photographiées. Le truc avec la photographie de paysages est qu’elle dépend directement des conditions météorologiques au moment où vous êtes sur place. Il faut de l’expérience pour bien interpréter les prévisions météorologiques et pour savoir à quel moment les conditions seront parfaites. Par exemple, la lumière la plus dramatique est souvent présente lorsque le soleil est bas, et un ciel nuageux offrira souvent une ambiance plus intéressante qu’un ciel bleu. Nous pensons souvent à tort qu’une belle journée sera parfaite pour la photographie. Ne tenez jamais rien pour acquis; si vous avez du temps libre, sortez et pratiquez-vous.

L’art du portrait

Personnellement, je suis attiré par les portraits, l’art de photographier les gens. Je considère que les gens sont les sujets les plus intéressants au monde, et comme pour la photographie de paysages, il faut de l’expérience pour savoir bien prendre les portraits. Il y a évidemment un côté technique à toute chose : trouver la bonne ouverture et la distance focale idéale, par exemple, ou trouver (créer) des conditions d’éclairage flatteuses, mais vous pourrez aussi compter sur les fameuses « aptitudes interpersonnelles » pour mettre vos sujets à l’aise. L’une de mes inquiétudes principales lorsque je prends un portrait est qu’il doit avoir l’air authentique et naturel. Je ne suis pas forcément d’accord avec la doctrine selon laquelle nous pouvons apprendre beaucoup d’une personne grâce à une simple photographie, mais je crois qu’immortaliser un sujet à un moment où il est détendu ou spontané est un bon début.

Repousser constamment les limites

La photographie, c’est apprendre continuellement de nouvelles choses. Expérimentez de nouvelles techniques, repoussez vos limites, et vous continuerez à faire des découvertes. Plus que tout, il est très important d’imprimer votre travail, de l’arborer sur vos murs et de vous en entourer, afin de bien prendre conscience de vos talents et de ce que vous avez à améliorer.

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here