parasurtenseur-dynex.jpgC’est si facile de laisser traîner les choses. Passer ses soirées sur le sofa à grignoter des machins fluos dont la liste d’ingrédients donnerait la jaunisse au chimiste d’une usine de peinture, c’est tellement plus agréable que de marcher jusqu’au gym dans une tempête pour aller suer un bon coup avec 45 de ses semblables… Jusqu’au jour où l’on se tape une pneumonie et où l’on regrette de ne pas avoir été plus assidu sur le vélo stationnaire.

Le même principe s’applique à notre sécurité informatique. Comme dirait Yoda: «Grande est la tentation de ne rien faire», sous prétexte que notre ordinateur est trop neuf pour tomber en panne ou que notre système d’exploitation est peu sujet aux virus. Mais quand le disque dur se lève un beau matin en nous disant qu’il contient 0 octets d’information, même la Force ne peut plus rien faire pour nous éviter un bien mauvais quart d’heure.

Évitons ce genre de malheur en prenant bien soin de la santé de nos données — et de celles de notre entourage.

Une petite laine pour vos données: le parasurtenseur

J’ai déjà habité dans un quartier où les micro-pannes de courant étaient désespérément fréquentes. Au moins deux ou trois fois par mois, l’électricité disparaissait pendant quelques secondes, sans aucune raison apparente. Je n’ai (heureusement) jamais subi de surtension pendant l’un de ces épisodes, mais pourquoi prendre des risques inutiles quand un parasurtenseur, comme ce modèle à 12 prises et 2 ports USB de Dynex, protège nos ordinateurs et autres appareils électroniques à peu de frais?

UPS.jpgUne grosse laine pour les temps froids: le système d’alimentation sans coupure

La plupart des logiciels modernes sauvegardent les fichiers de travail automatiquement sur une base régulière, ce qui fait que, même en cas de panne de courant, on ne perd tout au plus que quelques minutes de travail. Mais ce genre de système ne fonctionne pas toujours, et certains logiciels plus fragiles pourraient encore vous laisser avec des fichiers corrompus entre les mains.

Pour plus de sécurité, adoptez un système d’alimentation sans coupure. Dans le pire des cas, il vous donnera quelques minutes pour fermer vos logiciels et éteindre votre ordinateur de façon sécuritaire lors d’une panne. Certains modèles avancés pourraient même vous permettre de réduire votre consommation d’électricité ou vous donner le temps de finir un travail urgent en alimentant votre ordinateur de bureau à l’aide d’une batterie.

routeur.jpgUne salade-santé pour votre ordi: les paramètres de sécurité

Si ce n’est pas déjà fait, installez un antivirus sur votre ordinateur Windows, ça presse! Vous utilisez un autre système d’exploitation? Les maliciels susceptibles de vous affecter directement sont encore peu nombreux, mais vous pouvez toujours choisir d’installer un logiciel qui filtre les virus et autres cochonneries dans votre courriel entrant, histoire d’éviter de les transmettre à un ami malchanceux.

Vérifiez aussi que votre routeur est configuré pour vous offrir le maximum de protection. Au minimum, il devrait masquer votre adresse IP, exécuter un logiciel coupe-feu, et être protégé par un mot de passe long et bizarre. Le mien fait 64 caractères aléatoires; c’est long, mais je n’ai besoin de le taper qu’une seule fois pour chaque nouvel appareil que j’ajoute à mon réseau et la protection additionnelle en vaut la peine.

Parlant de mots de passe: la pire menace pour la sécurité de vos données est un mot de passe faible qui permet à n’importe quel pirate de s’emparer de votre ordinateur à distance. Utilisez un logiciel de gestion de mots de passe comme 1Password ou LastPass pour créer automatiquement des mots de passe invulnérables (et différents pour chacun des services que vous utilisez sur Internet) dont vous n’aurez même pas à vous souvenir.

disque-dur-externe.jpgDes vitamines techno: les copies de sauvegarde

On ne le dira jamais assez: aucun support physique n’est éternel. Ni votre disque dur, ni votre clé USB, ni même votre lecteur SSD.

Copiez régulièrement le contenu de votre unité de stockage sur un disque externe; aujourd’hui, on peut facilement obtenir un lecteur USB d’une capacité de quelques téraoctets pour une centaine de dollars, alors il n’y a aucune raison de se priver. Ne vous contentez pas de sauvegarder vos fichiers de données: sauvegardez aussi vos applications, vos paramètres de système d’exploitation, bref tout ce que votre logiciel de sauvegarde vous permet de conserver; cela vous évitera du travail et de la complexité quand viendra le temps de tout restaurer après une panne.

Si vous êtes sur Mac, programmez Time Machine pour faire des copies de sauvegarde à toutes les heures — et gardez votre disque Time Machine branché aussi souvent que possible. Sous Windows, le choix entre les options intégrées au système d’exploitation et les solutions de tierces parties dépend de vos priorités — mais encore là, plus vous sauvegardez souvent, moins vous risquez de perdre des données.

box.jpgVotre abonnement au gym virtuel: la sauvegarde dans le nuage

Un disque de sauvegarde externe vous protège contre les pannes, mais pas contre les incendies. Pour les fichiers ultra-importants dont vous ne pouvez absolument pas vous passer, créez des copies additionnelles dans les nuages. On n’est jamais trop prudent.

Les solutions infonuagiques sont nombreuses. Vous choisirez peut être une simple copie sur le disque virtuel d’un service comme Box. Pour vos fichiers de travail, je vous suggère une synchronisation avec votre tablette et votre téléphone intelligent via iCloud ou l’équivalent. Pour vos photos, une synchronisation automatique avec le service de votre choix pourrait vous épargner bien des larmes — mais assurez-vous de ne sauvegarder que les bonnes photos, sinon votre forfait de données pourrait déborder très rapidement.

Si votre téléphone intelligent et votre tablette le permettent, sauvegardez aussi leur contenu dans le nuage. Il vous faudra peut-être, pour cela, brancher les appareils dans une prise d’alimentation secteur tout en laissant leurs fonctions wi-fi activées.

N’hésitez pas, non plus, à exploiter les services infonuagiques de manière créative. Mon compte Evernote me sert à enregistrer les articles intéressants qui me servent de source dans mon travail, mais aussi mes notes de recherche pour mon doctorat, quelques messages vocaux, des tweets que je lui envoie par courriel, et des documents PDF annotés. Il facilite aussi la recherche dans toutes ces données sur l’ensemble de mes appareils.

Votre casque protecteur informatique: le chiffrement

Parfois, ce n’est pas la destruction des données qui nous inquiète mais plutôt le risque qu’ils tombent entre des mains avides. La manière la plus simple d’éviter qu’on ne lise vos contrats sans votre permission est de chiffrer le contenu de votre disque dur ou de votre téléphone intelligent; la plupart des systèmes d’exploitation contiennent des utilitaires prévus à cette fin, et il existe aussi des solutions de tierces parties comme Knox pour OS X.

Encouragez vos proches à prendre soin de leurs données

Le(la) vrai(e) professionnel(le) n’est pas égoïste: sa protection s’étend à tout son entourage.

En matière de sécurité des données, devenez l’entraîneur personnel de vos proches. Prenez quelques minutes pour configurer les sauvegardes automatiques de l’ordinateur de vos parents, ou offrez-leur une carte de mémoire Eye Fi pour leur appareil photo numérique. Ils vous remercieront — et vous éviterez de longues heures de stress pour tenter de récupérer des données perdues dans les années à venir!

PARTAGER SUR
Après une carrière de 15 ans en développement de jeux vidéo, FDL a succombé au côté obscur de la Force: celui des médias. Il compte à son actif 4 livres, 250 émissions de télévision et plusieurs milliers d'articles et de billets de blogues portant sur la technologie, les jeux, la science et le monde de l'insolite. Fier détenteur de deux maîtrises et demie, il espère compléter son doctorat en histoire d'ici la fin du 21e siècle.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here