Ça y est. Vous avez usé de patience et mis de l’argent de côté pour acheter un ordinateur de jeu. Mais pas n’importe lequel : vous voulez choisir vous-même les meilleures pièces et assembler votre ordinateur de jeu vous-même. Vous êtes au bon endroit. Je vous explique ci-dessous les différentes catégories de pièces, vous suggère des modèles performants et de bonne qualité, en plus de vous offrir quelques conseils sur la façon de faire. Après tout, j’ai non seulement assemblé mes ordinateurs de jeu moi-même pendant de nombreuses années, mais j’ai aussi offert ce service à des amis et à des clients pendant plus de 10 ans.

Déterminez un budget de départ

Par expérience, je vous suggère de vous fixer un budget approximatif, afin d’éviter de vous endetter. Rappelez-vous qu’il est possible que le prix final de votre ordinateur de rêve soit au‑delà de votre budget. Si c’est le cas, vous pourrez choisir des pièces plus abordables pour commencer, quitte à faire une mise à niveau dans quelques mois ou dans un an, lorsque vous jugerez que votre ordinateur pourrait bénéficier d’une mise à niveau rapide et efficace (par exemple, ajouter de la mémoire vive, ou opter pour une carte graphique plus performante).

Pour chacun des types de pièces ci-dessous, je vous indique aussi le nom en anglais (entre parenthèses), puisque vous risquez de les croiser souvent en anglais, sur Internet.

 

Le processeur (CPU)

Le processeur, c’est le moteur de votre ordinateur. C’est ce qui lui donne la performance brute lorsque vous lancez des logiciels ou que le système d’exploitation effectue des tâches. On calcule la performance d’un processeur grâce aux caractéristiques suivantes : le nombre de cœurs, le nombre de fils (threads), ainsi que sa fréquence (exprimée en gigahertz, ou GHz).

J’ai déjà d’ailleurs écrit un article pour aider à choisir le bon processeur pour votre ordinateur de jeu, où vous trouverez une explication de chacune de ces caractéristiques (cœurs, fils, mémoire tampon, IPC et plus encore).

Je vous fais donc quelques recommandations parmi les processeurs les plus performants du moment, chez Intel et AMD :

 

La carte mère (ou « motherboard »)

Il s’agit du cœur de votre ordinateur. C’est sur cette composante que tout sera branché : processeur, mémoire vive, carte son, carte graphique, disque dur et bloc d’alimentation. C’est aussi sur la carte mère que l’on retrouve les ports HDMI, USB et autres. On y retrouve souvent aussi un port Ethernet ainsi que les prises audio, puisque beaucoup de cartes mères contiennent un contrôleur réseau et une carte son.

Vous trouverez plus de détails au sujet des cartes mères dans cet article écrit par mon collègue.

Un type de carte mère fonctionne généralement avec une marque ou un type de processeur précis, puisque les processeurs n’ont pas tous le même nombre de pattes (ou de broches) pour se brancher à la carte mère.

Voici donc une suggestion de carte mère pour chacun des processeurs suggérés ci-dessus :

  • Pour le processeur Intel Core i-9, par exemple, il existe plusieurs modèles compatibles. Je vous suggère la carte mère MSI B360-F PRO LGA 1151 2x DDR4, qui offre de l’audio à 7.1 canaux, un port HDMI 1.4, un port DVI-D, et peut accueillir jusqu’à 32 Go de mémoire DDR4, en plus d’offrir une garantie de 3 ans.
  • Pour le processeur AMD Ryzen 9, je vous suggère la carte mère MSI B450 GAMING PLUS MAX AM4 AMD B450 SATA 6Gb/s ATX, qui accueille jusqu’à 64 Go de mémoire vive DDR4 jusqu’à 4133 MHz, des ports audio plaqués or (meilleure conductivité du signal), un port réseau et un amplificateur sonore Nahimic3.

 

La mémoire vive (ou « RAM »)

La mémoire vive est un facteur très important dans un ordinateur, de jeu comme de bureau. Plus votre ordinateur est équipé de mémoire vive, mieux il performera avec de multiples logiciels tournant en simultané. Je recommande d’opter au minimum pour 8 Go de mémoire vive, voire 16 Go ou plus. Si votre budget ne vous permet pas de dépasser 8 ou 16 Go, assurez-vous simplement qu’il vous sera possible d’en ajouter plus tard, lorsque vous aurez l’intention de faire une mise à niveau.

Attention : la carte mère que vous aurez choisie en fonction du processeur va aussi vous dicter le type de mémoire vive, ainsi que la capacité maximale qu’il est possible d’y ajouter. Mon collègue FDL a d’ailleurs écrit un texte qui vous renseignera davantage au sujet de la mémoire vive.

Par exemple, la carte mère MSI B360-F PRO LGA 1151 présentée ci-dessus (pour Intel Core i9) requiert de la mémoire de type DDR4, et peut accueillir un maximum de 2 barrettes, pour un total de 32 Go de mémoire.

Dans ce cas-ci, vous devriez donc opter pour l’une des options suivantes :

  • Deux barrettes de 8 Go DDR4, pour un total de 16 Go
  • Une barrette 16 Go DDR4, aussi pour 16 Go (ce qui vous permettra de faire une mise à niveau vers 32 Go le moment venu)
  • Deux barrettes de 16 Go DDR4, pour un total de 32 Go

Les exemples ci-dessus ont été basés sur la mémoire Viper Elite Performance de Patriot, mais il existe évidemment d’autres marques et modèles disponibles.

 

La carte graphique

On ne parlerait pas d’un ordinateur de jeu sans parler de carte graphique! C’est la carte graphique qui va calculer l’application des textures, du nombre d’images à la seconde et tout ce qui a trait au graphisme dans un jeu. Il est donc important de choisir une carte performante. Vous devrez aussi tenir compte de la résolution actuelle dans laquelle vous jouez, mais aussi de la possibilité de faire une mise à niveau future. Si votre carte performe bien pour tous les jeux actuels, il est fort possible que ce ne soit plus le cas dans un an ou deux, avec des jeux de plus en plus gourmands côté ressources.

Voici donc quelques suggestions de cartes graphiques qui vous donneront de bonnes performances, selon votre budget actuel :

Toutes deux sont compatibles G-SYNC de NVIDIA (voir la section Moniteurs ci-dessous) et permettent la prise en charge de plusieurs moniteurs.

 

Le bloc d’alimentation (ou « Power Supply Unit »)

Pourquoi le bloc d’alimentation est-il placé si loin dans la liste? C’est qu’il est important d’avoir choisi son processeur, sa carte mère et sa carte graphique pour connaître la consommation électrique de ces derniers. Avez-vous besoin d’un bloc de 700 Watts, 800 Watts ou plus? Une fois que vous aurez évalué vos besoins en matière de puissance, vous serez en mesure de faire un choix éclairé. La règle d’or à suivre : il vaut mieux choisir une source d’alimentation plus puissante que moins… surtout si vous prévoyez faire une mise à niveau de la carte graphique dans un an ou deux. Allons-y donc avec ces deux modèles :

 

Le boîtier

Une fois la carte mère et le bloc d’alimentation choisis, vous êtes en mesure de choisir un boîtier qui pourra les accueillir convenablement, car il existe différentes tailles de boîtiers et de cartes mères. Mon collègue Philippe suggère de commencer par le boîtier. C’est une approche qui fonctionne également si vous savez ce que vous voulez.

  • Si, comme moi, vous aimez les boîtiers sobres mais fonctionnels, un boîtier du type Antec Value Solution Series fera le boulot. C’est un boîtier similaire à celui-ci que je possède.
  • Si vous aimez voir ce qui se passe à l’intérieur, ou épater un peu la galerie, ce boîtier NZXT H210i – Mini-ITX est le choix par excellence. Mais attention : ce boîtier ne peut accepter tous les modèles de cartes mères, à cause de sa taille réduite. Assurez-vous de valider leur compatibilité.

 

Le disque dur (HDD ou SSD, selon le type)

Un disque dur utilisé pour le jeu doit offrir de la performance. Les disques durs traditionnels (mécaniques) tournent généralement à 5400 tours/minute ou 7200 tours/minute. Ceux à 5400 tours sont surtout utilisés dans des ordinateurs servant surtout à faire du travail (scolaire ou de bureau). Les disques 7200 tours/minute constituent donc la base pour un ordinateur de jeu. Et si votre budget vous le permet, vous devriez même opter pour un disque SSD (pour Solid State Drive). Il s’agit de disques qui fonctionnent un peu comme les cartes mémoire SD, sans parties mécaniques, ce qui leur permet d’atteindre des vitesses beaucoup plus rapides. Ils coûtent plus cher, mais performent vraiment mieux.

Mon collègue Félix a écrit un article au sujet de la performance des disques durs, que je vous conseille de lire.

Voici donc quelques suggestions :

 

Moniteur de jeu

Un moniteur de jeu, c’est plus qu’un simple écran. C’est ce qui vous permet de réagir promptement à l’action qui se déroule devant vous, et d’être immergé dans son univers. Allez-vous opter pour un écran 1080p, Quad HD ou 4K? Quels sont les taux de rafraîchissement et de réponse? Écran plat ou recourbé?

J’ai d’ailleurs écrit un texte qui devrait vous aider à faire un choix plus éclairé pour acheter un moniteur de jeu et qui explique ce que sont Freesync et G-Sync, entre autres choses.

 

Système d’alimentation sans coupure (ou « UPS »)

Imaginez le drame si vous êtes dans un tournoi en ligne, ou en pleine réunion Zoom pour le boulot, et qu’il y a une coupure de courant d’une toute petite fraction de seconde ou, pire, de plusieurs minutes! Votre ordinateur s’éteindra instantanément… et risque de vous faire perdre votre partie ou votre travail en cours, en plus de possiblement s’endommager. Assurez-vous de vous procurer un système d’alimentation sans coupure (ou UPS) afin que tout continue de rouler, le temps que vous puissiez enregistrer vos informations et éteindre normalement votre ordinateur.

Encore une fois, vous trouverez plus de détails et suggestions dans le texte de mon collègue FDL.

 

Clavier et souris pour le jeu

Avoir un ordinateur performant, c’est bien, mais il faut aussi avoir le parfait contrôle de ses mouvements dans un jeu. C’est pourquoi il ne faut pas sous-estimer l’importance d’un bon clavier et d’une bonne souris. Ces accessoires, lorsque bien choisis, peuvent vous accompagner durant des années (j’ai les miens depuis 6 ou 7 ans!).

 

Fauteuil de jeu

Enfin, il ne faut surtout pas négliger le confort! Les joueurs qui passent des heures devant leur ordinateur ont besoin d’un niveau de confort et, donc, d’un fauteuil de jeu digne de ce nom. Il en existe évidemment plusieurs modèles, mais plus un modèle offre de caractéristiques ergonomiques (est-il inclinable? Les accoudoirs sont-ils ajustables? etc.), plus il vous aidera à performer longtemps sans vous causer de maux de dos.

 

Et tout le reste…

Je ne vous ai même pas parlé de l’importance d’un bon casque de jeu pour l’immersion sonore, ou pour savoir exactement où se trouvent vos adversaires, ni de l’importance d’avoir un bon routeur de jeu, afin de vous assurer la meilleure performance réseau (le moins de latence) pour pouvoir réagir plus vite que vos adversaires. D’ailleurs, mon collègue Karl vous parle plus en détail des routeurs de jeu dans ce texte.

 

Conclusion

Voilà! Il ne vous reste plus qu’à passer à l’action et acheter vos pièces pour assembler votre ordinateur de jeu. Vous pourrez ensuite vous amuser avec une machine performante à souhait! Et lorsque vous voudrez mettre votre ordinateur à niveau, vous saurez exactement quoi changer et comment le faire, puisque vous aurez assemblé votre PC vous-même.

Et n’oubliez pas de vous procurer une licence Windows 10 valide pour faire rouler le tout. 😉

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here