MotoG.jpg

Résumé

Le Moto G ne joue pas sur les mêmes platebandes que le dernier Galaxy S5 ou le dernier iPhone. Le nouvel appareil de Motorola s’adresse plus aux consommateurs à la recherche d’un produit abordable qui ne va pas les ruiner, et ce, qu’ils le prennent avec un forfait ou sans abonnement.

Même s’il n’a pas toutes les caractéristiques d’un appareil haut de gamme, le Moto G se débrouille somme toute très bien et offre même un niveau de personnalisation plus élevé que la plupart de ses concurrents. Nous le verrons plus loin.

Premier contact

10300531_1.jpgQuand on sort le téléphone de sa boite, on est tout de suite impressionné par son poids. Il ne pèse pas une tonne (144 grammes), mais on a l’impression de tenir un objet résistant entre les mains. Sur le côté droit, on retrouve les traditionnels boutons d’alimentation et de volume, alors que le bouton pour revenir en arrière, celui pour atteindre le menu principal et celui pour se promener entre les applications sont intégrés à l’écran et non pas à l’extérieur, comme le Galaxy S5. Ces derniers empiètent un peu sur l’écran, mais on finit par s’y habituer.

Si vous avez déjà eu un téléphone Android, vous serez en terrain connu. L’appareil embarque, en effet, la version 4.4. KitKat. Motorola y a également inclus quelques-unes de ses applications. Certaines sont très bien conçues comme Assist, qui sert à automatiser certaines tâches.

L’écran

Le Moto G est livré avec un écran HD de 4,5 pouces (1280 x 720, 329 ppi). Selon le fabricant, il s’agit du meilleur écran haute résolution de 4,5 pouces de sa catégorie. Si on le compare avec des modèles haut de gamme, comme le Galaxy S5, l’écran se débrouille quand même très bien. Le seul élément qui m’a déplu est la clarté des images. Les couleurs chaudes avaient l’air de manquer parfois de vivacité et être un peu fades.

L’appareil photo

Si de plus en plus d’appareils ont des caméras de plus de 8 ou 10 mégapixels, le Moto G, lui, se contente d’une caméra de 5 mégapixels. Si vous avez déjà joué avec d’autres appareils plus chers, vous allez remarquer la différence. Les images sont surtout moins détaillées et légèrement plus sombres.

La mise au point automatique prend aussi un peu plus de temps que sur les autres appareils. De l’autre côté, ça ne m’a pas semblé trop long. Si vous photographiez des paysages, vous ne verrez pas vraiment de problème. Cependant, si votre sujet à l’habitude de bouger ou si vous photographiez un jeune enfant qui a de la difficulté à rester en place plus de quelques secondes, vous aurez peut-être à reprendre la photo. Bref, à ce niveau-là, le Moto G s’adresse surtout à des photographes amateurs que professionnels.

phototestmotg.jpg

Photo prise avec le Moto G. Le mode HDR est activé. 

phototests5.jpg

Photo prise avec le Galaxy S5. Le mode HDR est activé.

Caractéristiques

  • Mémoire intégrée : 8 Go
  • Systèmes d’exploitation : Android 4.4 KitKat
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon 400 processeur 1.2 GHz quad-core
  • Wi-Fi : 802.11 b/g/n
  • Résolution de l’appareil photo : 5 Mpx
  • Résolution de l’écran : 720 x 1 280 pixels
  • Taille de l’écran : 4,5 pouces

La mémoire

Le Moto G est vendu avec 8 Go d’espace de stockage. On s’entend que c’est assez peu élevé si on souhaite y mettre notre musique, prendre des centaines de photos et de vidéo. Heureusement, grâce à son lecteur de carte microSD, on peut augmenter la mémoire d’un autre 32 Go, ce qui est très acceptable. Ainsi, en fonction de votre utilisation, vous pourrez décider ou non d’augmenter la mémoire de l’appareil. Bonne idée de la part de Motorola de laisser ça entre les mains de ses clients. Les utilisateurs occasionnels n’auront probablement pas besoin de s’acheter une carte microSD. Et je pense bien que l’entreprise américaine vise beaucoup ce public avec son produit….

L’autonomie de la pile

J’ai été agréablement surpris par l’autonomie de sa pile lithium-ion, 2070 mAh. Bien sûr, l’autonomie dépend de ce que l’on fait avec son appareil. Avec un usage modéré (quelques appels, un peu d’internet et quelques photos), je n’ai pas eu à recharger le téléphone le soir venu, comme je dois le faire actuellement avec un Galaxy S5. J’ai dû plutôt attendre au lendemain. Évidemment, si vous regardez toute la journée des vidéos sur Internet, il faudra probablement le recharger avant d’aller au lit.

En veille, le Moto G n’a pas non plus à rougir de la concurrence. Je l’ai laissé plusieurs jours sans devoir recharger la pile. D’après le fabricant, la pile pourrait durer jusqu’à 400 heures en veille. Ça fait plus de 16 jours!

Les coques

10278808.jpgHabituellement, sur le marché, quelques appareils sont disponibles en deux ou trois couleurs. Par contre, une fois qu’on a acheté notre appareil, par exemple le modèle de couleur blanche, il est très difficile de le faire changer de couleur par la suite, à moins d’être très habile avec les appareils mobiles ou d’être un magicien! De toute façon, les fabricants qui offrent des coques de rechange sont assez rares. Bref, pour monsieur et madame tout le monde, la personnalisation de leur appareil doit, la plupart du temps, passer par un étui vendu séparément.

Avec son Moto G, Motorola offre la possibilité à son propriétaire de changer de coque. Plusieurs modèles sont disponibles : certains avec de la couleur, d’autres avec des motifs. Et est-ce que l’opération est facile? Si vous avez déjà enlevé le derrière de votre appareil pour, par exemple, retirer la pile ou mettre une carte SIM ou micoSD, vous allez trouver l’opération très facile. Il suffit de tirer légèrement avec l’ongle dans le bas de l’appareil, où on insère habituellement le câble d’alimentation. Puis, le reste va suivre de lui-même. Pour remettre la nouvelle coque, c’est encore plus facile. On n’a qu’à aligner la coque avec le derrière du Moto G et de faire une pression sur les côtés, le haut et le bas. On va entendre quelques cliques, puis le tour est joué. Ce n’est pas plus compliqué que ça! En tout cas, j’ai été heureux de voir que Motorola offrait la possibilité à ses clients de personnaliser leur téléphone et, surtout, que c’était très intuitif.

Conclusion

Au final, le Moto G s’adresse à une clientèle qui ne veut pas se ruiner avec un téléphone intelligent, mais qui recherche tout de même un téléphone fiable et qui peut être personnalisé. Sa caméra n’est pas la meilleure du marché, mais elle peut dépanner quand on a oublié son appareil photo à la maison ou que l’on souhaite mettre quelques photos sur les réseaux sociaux. Les utilisateurs qui souhaitent y mettre beaucoup de fichiers comme de la musique, auront avantage à se procurer une carte microSD.

Le Moto G est notamment disponible chez :

Koodo

Fido

Virgin

PARTAGER SUR
Philippe Michaud
Blogueur pour Branche-Toi depuis sa fondation, Philippe Michaud a toujours été un passionné des technologies. Il adore tester toutes sortes de produits et partager ses découvertes. Au fil des années, il a collaboré pour plusieurs médias dont Québec Micro, Branchez-Vous! et MSN Techno. Il a également été recherchiste pour une émission à ZTÉLÉ.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here