La marque Astro Gaming est reconnue pour ses écouteurs dédiés aux consoles de jeux vidéo et le PC. Présent dans le circuit compétitif, notamment dans le eSport, ses produits ont la réputation d’être confortables et de bonne qualité. Se lançant maintenant dans les manettes de jeu, j’ai eu l’opportunité d’essayer la Astro C40 TR pour PlayStation 4, mais aussi compatible pour le PC.

Contenu de la boîte

  • Manette de jeu Astro C40 TR
  • Émetteur sans fil USB
  • Câble micro-USB vers USB long de deux mètres
  • Outil pour dévisser la plaquette afin de déplacer les modules des bâtons analogiques et la croix directionnelle
  • Capuchons additionnels
  • Étui protecteur rigide

Caractéristiques principales

  • Compatible pour PlayStation 4 et le PC
  • Connectivité avec ou sans fil
  • Boutons arrière intégrés et configurables
  • Blocage des gâchettes
  • Audio sans-fil via le transmetteur sans fil USB
  • Plus de douze heures d’autonomie pour la pile
  • Capuchons remplaçables
  • Modules interchangeables / remplaçables
  • Émetteur sans fil USB 2.4 GHz
  • Logiciel de configuration C40 TR disponible sur le site officiel de Astro Gaming

Une manette massive et personnalisable

La manette Astro C40 TR ressemble physiquement à celle de la Xbox One, mais la configuration initiale des boutons et bâtons analogiques est calquée sur celle de PlayStation 4, celle-ci ayant même le pad cliquable de la DualShock 4. Au niveau du poids, la Astro C40 TR surpasse les deux manettes des consoles officielles.

L’attrait de la manette Astro C40 TR est de personnaliser ses boutons à notre guise, autant physiquement que leur programmation. Deux profils peuvent être enregistrés, alors il n’en tient qu’à nous de profiter de la configuration idéale selon nos jeux. Sur l’ordinateur, le site de Astro permet de programmer tous les boutons facilement et d’ajuster la sensibilité des touches selon nos préférences. Pour des jeux de tir rapide tels que Call of Duty, APEX Legends, Fortnite, vous gagnerez de précieuses secondes qui pourraiennt faire tourner la partie à votre avantage.

Deux boutons uniques se trouvent à l’arrière, juste là où je dépose naturellement mes deux majeurs. Durant mon essai, j’y ai assigné les commandes X et O, mais on peut y programmer n’importe quel bouton, gâchette ou direction de la croix analogique. Vous trouvez compliqué d’appuyer sur L3 pour courir ? Assignez-le sous la manette pour une exécution plus facile !

Les instructions sont bien expliquées pour assigner les boutons directement à partir de la manette, mais il n’est pas évident de réussir au premier essai. J’avais même retiré des touches au lieu d’en ajouter. J’ai alors pensé aux jeux frénétiques où il nous arrive d’appuyer par mégarde sur une touche indésirable. En retirant son action, on peut alors profiter du jeu sans crainte d’activer un menu par accident.

Au niveau physique, trois modules peuvent être déplacés, soit les deux bâtons analogiques et la croix directionnelle. On peut laisser la croix en haut à gauche (calquée sur la manette de PlayStation 4), ou la déplacer en bas en remontant le bâton analogique gauche au-dessus (comme on le voit sur la manette de Xbox One). L’avantage ici est de jouer selon la configuration que vous préférez.

Une personnalisation des modules à manipuler délicatement

Il est délicat de dévisser la plaquette centrale pour ajuster les modules. Les vis demeurent attachées à la plaque, évitant du coup de les échapper et de les perdre. Bien pensé ! Observez bien les modules, dont une petite ligne rouge indique la position finale sur la manette. Une fois les modules installés, prenez soin de replacer la plaque délicatement avant de revisser. Je dis que le tout est délicat car si les modules sont mal enlignés, ils ne fonctionneront pas correctement. Cette manipulation requiert un travail de précision afin d’éviter une usure prématurée de la manette.

J’adore l’idée de pouvoir remplacer un capuchon usé ou sélectionner la forme de ceux-ci selon ce à quoi on est confortable pour jouer. Il y a trois capuchons inclus dans la boîte dont l’extrémité est recourbée vers l’intérieur et trois autres recourbées vers l’extérieur. Leur tige est de taille variable afin de satisfaire ceux qui souhaitent des bâtons plus ou moins élevés. Ceux-ci sont solidement attachés, si bien que je n’ai pas osé forcer pour en retirer un durant mon test, de peur de le briser.

Ce que j’aime

Le confort général de la manette. Ses poignées en caoutchouc sont douces et confortables, tout en nous offrant une excellente prise en main grâce à une finition antidérapante de qualité.

Pensée pour les joueurs compétitifs, l’option d’y jouer avec un câble est encouragée. Long de deux mètres, celui-ci est assez long pour s’asseoir devant un écran sans craindre de se déconnecter à la suite d’un épuisement de la pile.

Avec deux profils personnalisables, on peut rapidement s’installer pour une partie enlevante avec la configuration de notre choix.

Ce que j’aime moins

Attention quand la pile est faible!

Je ne vois pas la charge de la pile à l’écran, et aucune notification ne nous avertit lorsque qu’elle est faible. Le seul endroit où on peut le voir est directement sur la manette. En mode sans fil, un voyant clignotant orange s’affiche sur le pad cliquable. Je me suis fait surprendre en pleine partie lorsqu’il était temps de la recharger, n’ayant pas remarqué le voyant lumineux. C’est que je ne regarde pas ma manette en jouant, mais l’écran du téléviseur. Je l’ai donc complètement raté.

Aussi, la manette liée par l’émetteur sans fil ne s’éteindra pas automatiquement lorsqu’on ferme la console. Craignant d’épuiser sa pile inutilement, je devais sélectionner l’option filaire sur la manette pour l’éteindre. Le câble étant détaché, elle s’éteignait aussitôt.

Ce précieux câble

Pour charger la manette, il faut utiliser le câble fourni. L’emplacement pour le brancher est creux et d’une forme adaptée à ce câble spécifique. Un autre fil que j’avais à la maison n’y entrait pas. Il faudra faire attention à ne pas l’égarer !

Astro C40 TR, une manette de niche

La manette de jeu Astro C40 TR est vendue comme un périphérique haut de gamme. Elle est destinée aux joueurs intenses et aux professionnels. La personnalisation des commandes supporte cette idée, et j’ai bien apprécié placer mes actions les plus fréquentes à portée de doigt. La programmation requiert toutefois une bonne pratique pour que tout se fasse sans heurts. Je trouve ces manipulations complexes et pas très conviviales. J’ai apprécié ce que ça offre, mais pas au point de vouloir me précipiter pour en acheter une absolument.

D’un autre côté, il est intéressant de pouvoir remplacer les capuchons lorsque ceux-ci s’usent (au lieu de racheter une manette complète). Les gros joueurs apprécieront cette option. La manette Astro C40 TR vous intéresse ? Visitez le site de Best Buy pour vous la procurer, et n’hésitez surtout pas à commenter l’article pour y partager vos impressions.

Voyez l’ensemble des jeux vidéo disponibles sur le Bestbuy.ca 
Magasinez les jeux vidéo offerts en téléchargement numérique sur le BestBuy.ca 

PARTAGER SUR
Mélanie Boutin-Chartier
Joueuse invétérée, j'ai eu la chance de travailler comme monteure sur l'émission M.Net à MusiquePlus. Mon expérience vidéo ludique s'est étendue aux évaluations de jeux vidéo pour Jouez.com, Le Blogue Techno de Future Shop et l'Épée Légendaire. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter, ma page Facebook, YouTube et Twitch.tv (Matante75) où je diffuse régulièrement mes parties sur Xbox One et PlayStation 4!

Twitch.tv

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here