medium-2.jpeg

On entend souvent l’adage dans les plus petits pots, les meilleurs onguents. Celui-ci m’a toujours fait sourire et ça m’a souvent fait plaisir de démontrer comment c’est souvent même erroné. C’est donc toujours avec plaisir que je découvre un produit qui remplit ses promesses. Le haut-parleur sans-fil et portatif Monster SuperStar Hotshot a été une belle surprise et une découverte intéressante.

La marque Monster est pour moi associée aux premiers câbles HMDI que j’avais payés tellement trop cher à leur sortie. C’était une marque haut de gamme qui a beaucoup diversifié sa gamme de produits dans les dernières années.

C’est la première fois que j’ai à tester un de leurs haut-parleurs et j’ai hâte de voir si la réputation est toujours aussi bonne. Je savais qu’il s’agissait d’un petit haut-parleur, mais je ne m’attendais pas à si petit. Il ne mesure pas plus de 8 centimètres par 10 centimètres et ne pèse que 200 grammes. Oui j’ai presque tout de suite douté qu’un si petit appareil puisse m’offrir un bon son, mais je n’ai pas laissé mes premières impressions influencer mon verdict final.

Comme plusieurs haut-parleurs portatifs, vous pouvez vous connecter par Bluetooth ou par NFC si votre téléphone le supporte. Pour les gens qui sont moins familiers avec ce dernier, c’est une puce qui fait le jumelage automatiquement pour vous par Bluetooth sur les téléphones Android. Les téléphones Apple ont aussi cette puce, mais elle ne peut être utilisée que pour Apple Pay. Il serait plus que temps qu’Apple se réveille et ça vient d’un de leurs utilisateurs.

Finalement, vous pouvez aussi utiliser le connecteur 3,5 mm pour y brancher votre téléphone ou votre vieil iPod et ainsi aider à converser un peu de la vie de votre pile.

Votre compagnon de tous les jours

Sans titre.jpg

Je n’irai pas à dire que c’est confortable de le trainer dans vos poches de pantalons, mais c’est très possible. En fait, les concepteurs ont eu l’excellente idée d’inclure la possibilité d’y attacher un mousqueton pour le fixer à votre ceinture ou sur votre sac à dos. Vous pourrez donc écouter votre musique en allant faire de la randonnée ou même à vélo. Mettons que c’est pas mal plus sécuritaire que des écouteurs, mais c’est quand même apprécié de le mettre à un volume correct question de ne pas déranger les gens ou la nature.

Son utilisation de tous les jours est aussi simple qu’on pourrait se l’imaginer. Dix secondes minute après avoir terminé de le charger (résistez toujours à la tentation d’utiliser votre nouvel appareil en le sortant de la boite, c’est très mauvais pour la pile), le jumelage par Bluetooth était terminé et j’ai commencé à l’utiliser. À ce propos, tout au long de mes tests, je n’ai jamais eu aucun problème avec le jumelage avec mon iPhone. Sitôt que j’allumais le haut-parleur, il se connectait en deux secondes.

Parfait pour écouter votre musique, mais aussi recevoir vos appels avec son micro intégré. Quoique je me sens toujours un peu étrange de répondre à mes appels avec un haut-parleur.

On pourrait craindre qu’un si petit haut-parleur ne possède pas une bonne pile, mais ce n’est pas du tout le cas. Le Monster SuperStar Hotshot offre une autonomie plus que respectable de huit heures. J’ai eu des plus gros haut-parleurs qui offraient moins d’autonomie que ce minuscule dispositif.

Un son surprenant

10415986.jpg

Passons aux choses sérieuses, est-ce que le son est bon ? Non seulement il est très bon, mais il est aussi très fort. J’ai rarement eu un haut-parleur qui m’offrait un son aussi surprenant et encore moins dans un si petit boitier. C’est justement ce qui m’a surpris le plus je dirais.

J’ai des goûts musicaux assez variés allant du folk au jazz et passant même par le métal. Peu importe ce que je lui envoyais, j’étais toujours impressionné par le son produit par ce haut-parleur. Pour certains types de musiques, le résultat était un peu moins convaincant, mais en général, je peux dire que c’était mission accomplie.

Même quand le son était augmenté au plus fort que le haut-parleur le permet (je ne le recommande pas parce que c’est à la limite désagréable), il demeure tout de même clair avec très peu de distorsion. Sa plus grande limitation est celle que je m’attendais le plus : les basses. On ne peut pas s’attendre à avoir des basses puissantes sans une caisse de résonnance. Malgré tout, j’ai déjà eu pire performance et pour la vie de tous les jours, ça suffit pleinement.

Une des choses qui m’agace le plus quand j’utilise des dispositifs connectés par Bluetooth est que souvent la moindre petite interférence peut causer une perte de son temporaire. J’utilise des écouteurs Bluetooth de qualité douteuse au gym et juste le fait de déplacer mon téléphone coupe le son. Je ne sais pas si c’est parce qu’ils ont utilisé des pièces de meilleure qualité lors de leur conception, mais le haut-parleur jouait clairement sans aucun problème même si je me trouvais à presque une dizaine de mètres de celui-ci. C’est un des haut-parleurs qui avait la plus grande portée que j’ai eue à tester.

Finalement, au moins le plastique me semble de bonne qualité et il devrait bien résister aux chocs si vous deviez l’échapper par terre. C’est d’autant plus important si vous désirez le trainer avec vous en tout temps.

C’est donc sans grande surprise que je vous apprends que j’ai beaucoup aimé le haut-parleur sans-fil et portatif Monster SuperStar Hotshot. Son joli design, sa taille diminutive, sa pile et sa performance surprenante font de lui un haut-parleur que vous voudrez toujours avoir sous la main. Les amateurs de musique comportant beaucoup de graves devront regarder ailleurs ou accepter le compromis de la polyvalence, mais sans blague, je crois que vous ne pouvez pas vous tromper avec ce haut-parleur. La seule chose qu’il lui manque est la possibilité de synchroniser un second haut-parleur pour avoir un son stéréo. Peut-être Monster va décider de nous gâter pour la prochaine version. En attendant, prenez deux minutes pour visiter le site web de Best Buy pour y trouver une énorme gamme de haut-parleurs sans-fil portatifs.


Christian-Jarry.jpg

Par , Jeux vidéo et jouets

Joueur sur PC depuis 1984, j’ai acheté ma première console en 1999: la Dreamcast. Plusieurs autres consoles suivront par la suite mais je demeure toujours attaché au jeux PC. Dans mes autres temps libres, j’aime également m’entretenir sur la techno, la musique et la photographie 


LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here